Les risques climatiques peuvent affecter la viabilité à long terme des principales voies navigables du monde

fr

Selon un nouveau document publié récemment par Marsh, premier courtier mondial en assurances et conseiller en risques, l'avenir de certaines des routes maritimes les plus importantes du monde - dont les canaux de Suez et de Panama et d'autres infrastructures portuaires et terminaux maritimes - pourrait être affecté par les risques liés au changement climatique. Selon Marsh, cela pourrait avoir des conséquences à moyen et long terme sur les économies régionales, la sécurité alimentaire mondiale et les chaînes d'approvisionnement.

<< Retour
05/12/2022 | Communiqué
  • marsh9653

Le rapport de Marsh, High seas : Enabling a climate resilient Suez Canal contient des données modélisées de XDI (la Cross Dependency Initiative, un fournisseur de premier plan d’analyses des risques physiques climatiques) et a étudié, en se basant sur le cas du canal de Suez, comment les risques physiques liés au changement climatique peuvent influencer les voies navigables importantes. Il esquisse également des méthodes pour renforcer la résilience au niveau local.

Selon l'étude, l'augmentation des risques climatiques physiques, tels que les inondations côtières, les fortes chaleurs et les vents violents, pourrait avoir des conséquences directes sur les principales routes maritimes et les activités connexes dans les ports et les terminaux situés le long de ces routes.

Le document souligne que la hausse du niveau des mers est liée à des risques d’inondation côtière qui peuvent compromettre l’intégrité de l’infrastructure et des activités portuaires le long du canal de Suez en perturbant le chargement, le déchargement et le déplacement du fret. Selon l'étude, cela pourrait également avoir des conséquences sur l'installation d'infrastructures telles que les réseaux de transport et de communication, la construction de sites industriels, le logement et les installations sanitaires.

Outre d'éventuels problèmes de navigation, les effets d'une augmentation de la chaleur extrême peuvent varier d'une perte de productivité, comme la perturbation de l'activité des entreprises utilisant les voies navigables et les ports, à une modification de la salinité et de la densité de la mer, qui influent sur l'efficacité de refroidissement des moteurs. Bien que la chaleur extrême n'ait pas d'effet direct sur les voies navigables, le rapport indique que les risques plus importants liés à la chaleur extrême peuvent avoir d'autres conséquences, entraînant une augmentation des coûts et des ralentissements ou retards pour les propriétaires de navires et le fret.

Nick Faull, Head of Climate and Sustainability Risk, Marsh, explique : « Les canaux de Suez et de Panama, le détroit d'Hormuz, le Bab-el-Mandeb et le détroit de Malakka comptent parmi les principales voies navigables du monde et constituent une source importante de revenu national pour les pays qui soutiennent le commerce le long de ces routes. Des événements liés au climat, comme les vents violents qui ont contribué à l'échouement du porte-conteneurs Ever Given en 2021, pourraient mettre en péril la viabilité à long terme de ces voies navigables.

Si l'instauration d'un scénario climatique de 1,5° Celsius convenu à Paris permettra de réduire l'impact des risques climatiques physiques sur ces routes, une plus grande résilience à ces menaces doit être intégrée dans la planification future des infrastructures afin de réduire les dépendances critiques et de maintenir des chaînes d'approvisionnement vitales à long terme. »

Rohan Hamden, CEO de XDI : « Nous nous trouvons aujourd'hui dans une situation où l'escalade des événements météorologiques extrêmes liés au changement climatique est évidente et où la compréhension des risques que cela représente pour les infrastructures existantes et futures est cruciale pour la stabilité économique et sociale. Des données sur les risques climatiques physiques et une analyse structurelle précise des sites tels que le canal de Suez, combinées à des conseils sur les risques et à la planification des adaptations, constituent un élément indispensable de la planification et de la gestion des infrastructures. »

Retour vers le haut | << Retour

Communiqués liés

marsh9653
05/12/2022 Communiqué

Les risques climatiques peuvent affecter la viabilité à lo...

Selon un nouveau document publié récemment par Marsh, premier courtier mondial...

marsh
marsh9653
21/11/2022 Communiqué

Marsh Insurance Index T3 2022 : Les tarifs commerciaux mond...

Marsh Insurance Index T3 2022 :  Les tarifs commerciaux mondiaux des assurance...

marsh
Marsh - Christos Adamantiadis
15/11/2022 Carrières

Marsh appoints Christos Adamantiadis as CEO, Continental Eur...

Marsh, the world’s leading insurance broker and risk advisor, today announced ...

marsh
marsh9653
13/11/2022 Communiqué

La Cour de Justice de l’Union Européenne clarifie les rè...

Un arrêt du 29 septembre 2022 de la Cour de Justice de l’Union Européenne ...

marsh
marsh9653
08/11/2022 Communiqué

Environmental and cyber risks overshadowed by short-term eco...

The impact of rapid inflation, debt crises, and the cost of living crisis are th...

marsh
10/10/2022 Communiqué

Marsh to recognize European clients with robust approach to ...

On completion of its ESG Risk Rating, Marsh clients can access preferred renewal...

marsh

Il n'y a aucun résultat pour votre recherche

Les cookies assurent le bon fonctionnement du site. En le consultant, vous acceptez l'utilisation des cookies. OK En savoir plus