Marsh Insurance Index T3 2022 : Les tarifs commerciaux mondiaux des assurances poursuivent leur tendance baissière avec une hausse de 6 % au troisième trimestre 2022

fr

Marsh Insurance Index T3 2022 :  Les tarifs commerciaux mondiaux des assurances poursuivent leur tendance baissière avec une hausse de 6 % au troisième trimestre 2022.

<< Retour
21/11/2022 | Communiqué
  • marsh9653

Selon la dernière édition du Global Insurance Market Index de Marsh, les tarifs commerciaux mondiaux des assurances ont augmenté de 6 % au troisième trimestre 2022, contre une hausse de 9 % au deuxième trimestre. De ce fait, la tendance à la hausse modérée qui a débuté au premier trimestre 2021 se poursuit. Bien qu'il s'agisse du vingtième trimestre consécutif de hausses, les prix sont modérés dans la plupart des régions par la première baisse des assurances financières et professionnelles depuis le troisième trimestre 2017.

Un aperçu régional

Les hausses de prix dans la plupart des régions ont été modérées par une baisse généralisée de certaines assurances financières et professionnelles, notamment la diminution des assurances administrateurs et commissaires. Avec une hausse de prix composite de 5 % contre 10 % au deuxième trimestre, les États-Unis ont connu la plus forte modération des hausses moyennes des prix. Les tarifs ont augmenté de 7 % (contre 11 % le trimestre précédent) au Royaume-Uni, de 5 % dans le Pacifique (contre 7 %) et de 2 % en Asie (contre 3 %). En Amérique latine et dans les Caraïbes, les prix ont augmenté de 5 % (autant qu'au deuxième trimestre) et de 6 % en Europe continentale (autant que lors des deux trimestres précédents).

Autres constatations importantes

Les prix mondiaux des assurances non-vie ont augmenté en moyenne de 6 % au troisième trimestre 2022, soit le même niveau que le trimestre précédent ; les prix des assurances non-vie ont grimpé en moyenne de 4 %, contre 6 % au trimestre précédent.

Il est important de noter que le Global Insurance Market Index publie pour la première fois un chiffre des prix mondiaux pour les cyberassurances, les cyberdonnées étant séparées des données financières et professionnelles.

Au niveau mondial, les prix des cyberassurances ont augmenté de 53 % au troisième trimestre. Sur les principaux marchés de la cyberassurance, le rythme de hausse est resté modéré, avec une augmentation des prix de 48 % aux États-Unis et 66 % au Royaume-Uni, contre respectivement 79 % et 68 % au trimestre précédent.

L'exclusion du cyber a entraîné, pour la première fois depuis 2017, une baisse de 1 % de la tarification totale dans les lignes financières et professionnelles au troisième trimestre, contre une hausse de 16 % au

deuxième trimestre, un chiffre qui incluait le cyber. Le résultat de ce trimestre est dû aux baisses observées aux États-Unis, au Royaume-Uni et en Australie et aux pourcentages modérés d'augmentation ailleurs.

En ce qui concerne le renouvellement, la valorisation reste un point d’attention important pour les assureurs en raison des inquiétudes concernant l’inflation.

Europe continentale

En Europe continentale, les prix de l'assurance incendie ont grimpé de 5 %, contre 6 % le trimestre précédent

Les assureurs s’intéressaient davantage à proposer des contrats à long terme. Les conditions ont continué à dépendre de la perte et de la qualité du risque. Les contrôles stricts d’acceptation se sont poursuivis. Des

exclusions territoriales ont été appliquées à l'Ukraine, au Bélarus et à la Russie.

Les tarifs financiers et professionnels se sont accrus de 6 % au troisième trimestre. Les prix de la responsabilité D&O sont restés stables en raison de la capacité accrue et de la concurrence des assureurs.

Les profils de risque en matière d’environnement, de société et de bonne gouvernance (ESG) ont continué d’attirer davantage l’attention des assureurs.

Les prix des cyberassurances ont augmenté de 40 %, contre 50 % au deuxième trimestre, en raison d’une capacité accrue du marché. Les assureurs ont continué à exiger des informations détaillées sur le contrôle des cyberrisques, surtout en ce qui concerne les ransomwares.

Le Royaume-Uni

Au Royaume-Uni, les prix des assurances ont augmenté de 6 % sur une base annuelle, le même pourcentage qu’au deuxième trimestre. Les tarifs de l’assurance incendie ou habitation sont restés concurrentiels pour les industries moyennes et les industries situées dans les régions à bas salaires, mais ils se sont avérés provocateurs pour les industries dangereuses ou les industries ayant une activité déficitaire importante, comme la production alimentaire ou le recyclage des déchets.

Au début de la saison du renouvellement de la réassurance, l'ouragan IAN a entraîné un maintien de la discipline des prix.

Les prix de l'assurance accidents ont augmenté de 4 %, tout comme au deuxième trimestre. L'inflation a joué un rôle important dans les discussions sur les renouvellements. Les véhicules électriques ont continué à influencer la responsabilité automobile en raison du fait que les frais de réparation des dommages sont environ 25 % plus élevés pour les VE que pour les voitures à moteur à combustion.

Les prix des assurances financières et professionnelles sont restés stables au troisième trimestre, contre une hausse moyenne de 19 % au deuxième trimestre. Les tarifs D&O ont généralement reculé de 5 % à 10%, avec des baisses de tarifs importantes pour les grands clients multinationaux.

États-Unis

Aux États-Unis, les tarifs ont augmenté de 5 % au troisième trimestre 2022 contre 10 % au trimestre précédent.

Les prix de l'assurance immobilier ont monté de 8 % au troisième trimestre, une hausse de 6 % par rapport au deuxième trimestre et il s'agit du vingtième trimestre consécutif de hausse des prix.

Les prix d’assurance accidents ont augmenté de 3 %, contre 6 % au trimestre précédent, hors indemnisation des travailleurs, où l’augmentation était de 5 %.

Les prix des assurances pour les services financiers et professionnels ont reculé de 6 % sur le trimestre

Une baisse par rapport à la hausse de 21 % au deuxième trimestre.

Céline Verhaegen, Head of Specialties chez Marsh BeLux, conclut : « Le contexte économique mondial reste difficile pour les clients. L'inflation persistante et l'instabilité géopolitique touchent tous les secteurs et nous nous attendons à des conditions encore plus difficiles sur le marché déjà tendu des catastrophes immobilières après l'ouragan Ian. Cependant, nous travaillons en étroite collaboration avec nos clients pour examiner toute la gamme d’options disponibles afin d’évaluer et de gérer leurs risques, notamment des solutions alternatives d’assurance ou de réassurance.

Retour vers le haut | << Retour

Communiqués liés

marsh9653
05/12/2022 Communiqué

Les risques climatiques peuvent affecter la viabilité à lo...

Selon un nouveau document publié récemment par Marsh, premier courtier mondial...

marsh
marsh9653
21/11/2022 Communiqué

Marsh Insurance Index T3 2022 : Les tarifs commerciaux mond...

Marsh Insurance Index T3 2022 :  Les tarifs commerciaux mondiaux des assurance...

marsh
Marsh - Christos Adamantiadis
15/11/2022 Carrières

Marsh appoints Christos Adamantiadis as CEO, Continental Eur...

Marsh, the world’s leading insurance broker and risk advisor, today announced ...

marsh
marsh9653
13/11/2022 Communiqué

La Cour de Justice de l’Union Européenne clarifie les rè...

Un arrêt du 29 septembre 2022 de la Cour de Justice de l’Union Européenne ...

marsh
marsh9653
08/11/2022 Communiqué

Environmental and cyber risks overshadowed by short-term eco...

The impact of rapid inflation, debt crises, and the cost of living crisis are th...

marsh
10/10/2022 Communiqué

Marsh to recognize European clients with robust approach to ...

On completion of its ESG Risk Rating, Marsh clients can access preferred renewal...

marsh

Il n'y a aucun résultat pour votre recherche

Les cookies assurent le bon fonctionnement du site. En le consultant, vous acceptez l'utilisation des cookies. OK En savoir plus