Les faillites au Luxembourg restent à un niveau élevé

fr en de

Creditreform a analysé l’évolution du nombre de faillites au Luxembourg au cours de l’année 2020 et l’a comparé à celui de l’année précédente. Herbert Eberhard, administrateur délégué de Creditreform Luxembourg S.A., a souligné: «Suite à une légère baisse de 5,07%, à 1199 faillites d'entreprises en 2020, le nombre de faillites au Luxembourg est resté presque le même par rapport aux deux années précédentes ». Il y a eu 1263 faillites en 2019 et 1195 en 2018. Les faillites d'entreprises dans la région de Trèves ont diminué de 23,48 %. En Allemagne, une baisse de 13,4 % des faillites  d'entreprises représente le niveau le plus bas depuis 1999. Les chiffres préliminaires de la Belgique et de la France montrent une baisse des faillites de plus de 30 %.

<< Retour
15/01/2021 | Communiqué
  • Creditreform

Le nombre de faillites a diminué pour atteindre 1199 au Grand-Duché en 2020. Ce chiffre inclut les faillites du mois de décembre 2019, qui ont uniquement été publiées en 2021, ce qui représente une baisse de 5,07 % par rapport à l'année précédente.

Le nombre d'entreprises de plus de 5 ans qui ont fait faillite au cours de cette période a encore augmenté pour atteindre 81,32 % par rapport à 2019 (75,85 %).
La proportion de faillites d'entreprises de moins de cinq ans est de 18,68 % en 2020, en baisse par rapport à 2019 (24,17 %).

En analysant les faillites par rapport à l’arrondissement judiciaire, une diminution de 3,69 % est à signaler au Luxembourg avec 1069 faillites (1138 l'année précédente). Dans l’arrondissement judiciaire de Diekirch 103 procédures sont enregistrées en 2020 (125 l'année précédente). Il s'agit d'une diminution de 17,6 %.

Les déconfitures par secteur économique ont également été analysées par Creditreform.

Le secteur des services est à nouveau le leader dans ce tableau avec 882 cas en 2020 (884 en 2019), soit une baisse de seulement 0,23 %. Le secteur Horesca a enregistré une baisse de 25,14 %, avec 128 faillites contre 171 en 2019. Avec 214 faillites d'entreprises par rapport à l'année précédente (253), les faillites dans le secteur du commerce ont considérablement diminué avec une baisse de 15,42 %. Les faillites dans le secteur de la construction ont diminué de 25,81 %, passant de 124 à 92 entreprises, en partie grâce à la vigueur du secteur de la construction. Il s'agit essentiellement de petites entreprises. Dans le secteur manufacturier, il y a eu une augmentation de 450 % en 2020 par rapport à 2019, avec 11 faillites d'entreprises, ce qui ramène les chiffres au niveau de 10 faillites de l’année 2018.

Au niveau des formes juridiques des sociétés, on constate une légère augmentation des sociétés anonymes (SA) de 3,75% ou 526 (507 en 2019). La société à responsabilité limitée (Sàrl), en tant que forme juridique la plus courante, continue d'avoir la plus grande part des faillites, avec une baisse de 10,91 %, à 653 faillites (733 en 2019). Toutefois, cette forme juridique, principalement utilisée par les petites entreprises, montre que l'aide Corona aux PME a un effet, en particulier dans les secteurs du commerce de détail et de l'Horesca. Seulement les années 2021 et 2022 montreront quel effet « Corona » aura eu dans ces secteurs les plus touchés.

En 2020, un certain nombre d'entreprises renommées ont fait faillite, ce qui a entraîné d'importantes pertes d'emplois. Tout d'abord, l'entreprise Norbert Keller SA à Troisvierges, où 120 emplois ont été touchés. La faillite de la société Primavera Pain Sarl a menacé 80 emplois.
Auprès de l’entreprise Aluzare SA à Ehlerange, 43 emplois ont été touchés.

Creditreform Luxembourg SA considère qu'en raison de la transformation économique au Luxembourg, la tendance aux faillites des sociétés plus anciennes au Grand-Duché restera à un niveau élevé en 2021. Le taux de faillite des entreprises de moins de 5 ans est stable à un faible niveau, ce qui est notamment dû au bon soutien de l'État.

« L'expiration des aides Corona sera décisive pour le développement des faillites en 2021.
Toutefois, en raison de la vigueur du secteur des services, les augmentations seront probablement plus faibles que dans les pays voisins » note Herbert Eberhard.

Retour vers le haut | << Retour

Communiqués liés

Gingko
03/03/2021 RSE/Environnement

Du 8 au 12 Mars 2021, Ginkgo Solutions Luxembourg fête les ...

Le 8 mars 2021, journée internationale du droit des femmes, célébrons, entr...

GINGKO
Sodexo
03/03/2021 Partenariat

Sodexo et Hunnegkëscht, un partenariat pour la biodiversit...

Depuis 2020, Sodexo Luxembourg et Hunneg Këscht ont créé un partenariat qui a...

Sodexo Luxembourg
Arnaud Delestienne LuxSE web
03/03/2021 Communiqué

LuxSE and Origin complete very first, fully digital listing ...

The Luxembourg Stock Exchange (LuxSE) and London-based fintech company Origin ha...

Bourse de Luxembourg
Bâloise-Assurances-Luxembourg

Une nouvelle assurance All-in arrive sur le marché des chan...

AlliA Insurance Brokers et ses partenaires Bâloise Luxembourg, CFDP et Trustbui...

BÂLOISE LUXEMBOURG
Fundrock
03/03/2021 Communiqué

FundRock breaks through the €100 billion AUM ceiling

FundRock, a leading European third-party UCITS Management Company (“ManCo”),...

Apex
DRESCHER Jean-Philippe 9195 carre-1800
03/03/2021 Carrières

Jean-Philippe Drescher rejoint Kleyr Grasso

Le 1er mars 2021, Jean-Philippe Drescher a rejoint le département Corporate Fi...

Kleyr Grasso

Il n'y a aucun résultat pour votre recherche

Les cookies assurent le bon fonctionnement du site. En le consultant, vous acceptez l'utilisation des cookies. OK En savoir plus