EY Luxembourg : croissance forte du chiffre d’affaires de 13,0%

fr de

EY Luxembourg annonce ce jour une croissance de 13,0% de son chiffre d’affaires, qui s’élève à 263 millions d’euros* pour son année fiscale clôturant au 30 juin 2020.

<< Retour
12/10/2020 | Communiqué
  • EY108108 HD(002)

« L’année que nous venons de clôturer a été extraordinaire pour EY Luxembourg, qui a enregistré la plus forte hausse de son chiffre d’affaires depuis 2009, l’année de ma prise de fonction en tant que Country Managing Partner. 2020 a également marqué la fin d’un cycle stratégique Vision 2020, qui nous a permis de dépasser nos objectifs de croissance et de faire grandir notre bureau de 100 millions d’euros de chiffre d’affaires et 700 collaborateurs en 2009 à 263 millions d’euros et plus de 1.600 personnes à ce jour. La performance a été particulièrement forte au cours des cinq dernières années avec une croissance de notre chiffre d’affaires de 60% sur cette période. 

La pierre angulaire de notre réussite repose sur une satisfaction clients au cœur de toutes nos actions, la constitution et la consolidation d’un partnership fort et uni, profondément ancré dans l’écosystème local, et développant et servant, pour chacun d’entre eux, un portefeuille de clients, tout en capitalisant sur le réseau, la technologie et les ressources de notre organisation mondiale.

Notre succès constitue également un hommage à l’engagement et au travail de notre pool de professionnels talentueux en provenance de 72 pays et parlant 67 langues, qui servent nos clients au quotidien », confie Alain Kinsch, Country Managing Partner jusqu’au 30 juin 2020.

 

Le département audit d’EY Luxembourg a aussi enregistré un record historique, affichant une croissance de son chiffre d’affaires de 16,5%, confortant sa position de deuxième plus grand cabinet d’audit au Luxembourg.

« Démontrer un tel leadership pendant 11 années consécutives, et de surcroît en faveur d’une gamme de services peu connue pour enregistrer de fortes croissances, représente une performance tout à fait remarquable de la part de notre département audit. Ce succès est le résultat d’une combinaison de croissances robustes de nos départements phares que sont le Private Equity et le Real Estate, le fait d’être devenu le plus grand cabinet d’audit pour les banques, et de devenir leader sur le marché des PMEs commerciales et des entreprises ayant établi leur siège social au Luxembourg. Cette année encore, nous avons enregistré de nombreux mandats de toutes tailles. Cette position de leader en audit constitue pour EY un argument de poids pour attirer les meilleurs talents afin de servir nos clients. Notre évolution en faveur d’audits connectés fondés sur les données, qui privilégient une analyse d’audit à composante technologique génère énormément de valeur à nos audits », ajoute Alain Kinsch.

Le département fiscal au Luxembourg a enregistré une forte croissance de son chiffre d’affaires de 12,1% pour l’année financière clôturant au 30 juin 2020. Nos conseillers fiscaux ont notamment guidé leurs clients à travers les nombreux changements réglementaires induits par la transposition au Luxembourg des directives ATAD et MDR, et les ont assistés sur les problématiques liées à la publication de nouvelles recommandations sur les prix de transfert par l’OECD (Chapitre X) en février de cette année. Par ailleurs, la digitalisation, l’automatisation et la robotique continuent leur expansion et représentent un facteur important de différenciation, et notamment pour nos offres en matière de conformité mondiale et de reporting (Global Compliance & Reporting) et de fiscalité indirecte, ainsi que pour nos autres services fiscaux. Parmi les autres moteurs de croissance de notre département fiscal au Luxembourg sont à citer les activités de conseil prestées par notre équipe People Advisory Services en relation avec les problématiques transfrontalières et la mise en place de politiques salariales pour les entreprises, la (re)structuration d’entreprises, le support transactionnel, mais aussi l’accompagnement en matière de family office. D’un point de vue financier, nos services dédiés aux prix de transfert ou encore au Global Compliance and Reporting affichent les croissances les plus élevées, ne masquant toutefois en rien une croissance globale soutenue des autres métiers de notre département fiscal. Au vu des conditions de marché actuelles, EY Luxembourg sort son épingle du jeu en enregistrant en général une croissance significative dans l’industrie des services financiers, et particulièrement dans le domaine des fonds alternatifs, qui requiert un conseil fiscal de haute qualité. Cette demande pour ce type de services devrait d’ailleurs s’accélérer au cours des prochains mois et années à venir. « Je tiens à féliciter notre nouveau Tax Leader Bart van Droogenbroek pour cette forte croissance la première année de son mandat », affirme Alain Kinsch.

Le chiffre d’affaires du département conseil d’EY Luxembourg a baissé cette année, affichant un recul de 7,3%. « Après une croissance à doubles chiffres enregistrée annuellement par notre département conseil au cours des cinq dernières années, soit une croissance totale de 83%, nous avons traversé une année mouvementée au cours des douze derniers mois. D’une part, ce fut une année de consolidation de nombreux investissements réalisés au sein de notre département conseil au cours des dernières années et, c’est par ailleurs ce département qui a été le plus impacté par une baisse de dépenses et le report de projets en matière de conseil depuis avril en raison de la Covid-19 », explique Alain Kinsch. 

Finalement, le département Transactions/M&A a connu une nouvelle année de succès en affichant une croissance de son chiffre d’affaires de 30%, liée notamment à l’accompagnement par EY Luxembourg d’entreprises locales dans des problématiques de fusions et acquisitions en sa qualité de principal conseiller financier, mais également l’industrie du Private Equity et du Real Estate au niveau local en tant qu’expert externe en évaluation d’entreprises.

 

« Cette année étant la dernière pour laquelle je rends compte de nos résultats en qualité de Country Managing Partner, je saisis cette opportunité pour remercier les membres de notre équipe dirigeante, les associés ainsi que tous les professionnels d’EY Luxembourg qui m’ont accompagné au cours des 11 dernières années. Ce fut un réel plaisir et honneur de diriger un groupe de personnes si formidable », ajoute Alain Kinsch.

« Je tiens à remercier Alain, au nom de tout notre partnership, pour son leadership assumé avec excellence, sa réussite et son énergie sans relâche au cours des 11 dernières années en tant que Country Managing Partner. Je suis très fier de lui succéder. Ces derniers mois, nous avons travaillé avec Alain de concert, afin d’assurer une transition en douceur pour cette succession que nous allons poursuivre et finaliser jusqu’à Noël. Je pense que cette transmission de responsabilités est un témoignage de partnership et de stewardship », affirme Olivier Coekelbergs, Country Managing Partner à compter du 1er juillet 2020. 

“Je suis ravi de constater l’aisance avec laquelle Olivier assume ses nouvelles responsabilités de direction, tout en veillant à maintenir le cap sur l’exécution de notre plan stratégique grâce à l’engagement et à la détermination de toute l’équipe dirigeante. C’est un plaisir de transmettre la direction d’EY Luxembourg à un associé et ami si talentueux. Je suis convaincu qu’il saura mener la nouvelle génération d’associés vers un succès continu », conclut Alain Kinsch.

EY dans le monde

A l’échelle mondiale, EY a annoncé un chiffre d’affaires combiné de 37,2 milliards de dollars pour l’exercice 2020. Cela représente une augmentation de 4,1% en comparaison de l’exercice précédent en monnaie nationale. Au cours des sept dernières années, l'organisation mondiale EY a enregistré une forte croissance annuelle moyenne de 7,7%.

Toutes les lignes de services d’EY ont enregistré une croissance au cours de l’exercice 2020, le département audit affichant une croissance de 3,1%, le département conseil 4,9% le département fiscal 5,1% et enfin le département Transactions & M&A 2,8%. Les différentes zones géographiques d’EY ont enregistré également une croissance se répartissant comme suit : la région « Amériques » 3,4%, la région Europe, Moyen-Orient, Inde et Afrique (« EMEIA ») enregistre une hausse de 3,4% et 8,2% pour la région Asie Pacifique.

Parmi les cinq premiers marchés, le Japon est en tête avec une croissance à deux chiffres de 10,8 % et la Chine a connu une nouvelle année de forte croissance. Ailleurs, l'Australie, le Brésil, la Corée et la Norvège ont enregistré une croissance robuste. Quant aux marchés émergents ils ont poursuivi leur tendance à la forte croissance avec une hausse de 6 %. EY a également enregistré une solide croissance dans les secteurs de la technologie, des biens de consommation, du Private Equity et de la gestion de patrimoine et d'actifs, en grande partie grâce à la demande de services numériques et technologiques.

En outre, le nombre d’employés mondial a augmenté de 5,3 % en comparaison de l’exercice 2019 et compte désormais 298.965 collaborateurs.

Ressources Humaines : la confiance d’EY en l’avenir

En septembre et octobre 2020, plus de 330 professionnels provenant d’une multitude d’horizons culturels et économiques, aux formations et expériences variées, et issus d’écoles et d’universités prestigieuses, ont rejoint EY Luxembourg. Cette arrivée de nouvelles recrues permet donc à l’une des entreprises les plus multiculturelles du Luxembourg d’enregistrer encore cette année une croissance nette importante de ses professionnels, portant ainsi le nombre de collaborateurs à plus de 1.600 personnes.

L’équipe dirigeante d’EY Luxembourg a décidé de maintenir un niveau élevé de nouveaux recrutements, y compris dans le contexte actuel. Cet investissement démontre une confiance dans la croissance future de l’entreprise, mais aussi du Luxembourg. Afin de s’assurer qu’une formation appropriée soit dispensée aux nouveaux arrivants, le programme d’intégration a été adapté aux obligations sanitaires actuelles liées à la COVID-19, mais en maintenant un programme de grande qualité et en veillant à transmettre les valeurs d’EY. Tous les nouveaux collaborateurs ont donc été accueillis par petits groupes dans les locaux d’EY pour leur premier jour de travail, afin de découvrir et de s’immerger dans l’environnement de leur nouvel employeur. Cette journée d’accueil a été suivie d’un programme de formation dispensé principalement en virtuel et faisant appel aux méthodologies et technologies de pointe.

« Chez EY, nous investissons énormément dans le développement de nos professionnels pour les aider à devenir des leaders de la transformation et de l’innovation, dotés d’un état d’esprit et de compétences technologiques uniques, et capable de créer véritablement de la valeur à long-terme pour nos clients.  Offrir une carrière qui a du sens - a career journey - à nos collaborateurs, c’est aussi leur donner accès à des opportunités illimitées et les inciter à sortir de leur zone de confort, favorisant le travail en équipe pour servir nos clients de toute industrie et collaborer sur des projets particulièrement stimulants », confie Isabelle Nicks, People Leader d’EY Luxembourg.

Sans surprise, EY continue donc de figurer parmi les prestigieux employeurs à l’échelle globale et locale, et notamment en raison de sa culture humaine exceptionnelle.

“En cette période tourmentée, nous avons à cœur de garder confiance en l’avenir. La cooptation de 17 de nos professionnels au rang d’associé récemment en témoigne, tout comme notre recrutement continu. Nous avons pour ambition de continuer à développer un écosystème interne, et ce notamment grâce à l’arrivée de nombreux experts en nouvelles technologies et en analyse de donnés, qui vont accompagner notre vivier de talents déjà actifs pour la plupart dans ces domaines, mais ayant aussi suivi des formations en économie, en finance et en comptabilité-gestion. En cette ère de transformation, il est primordial pour EY d’aider ses clients, ses collaborateurs et la communauté tout entière à bâtir la confiance en s’appuyant sur la technologie et l’innovation, mais aussi dans un esprit d’inclusion et de diversité », conclut Isabelle Nicks.

Perspectives : nouvelle Direction et Ambition 2026

Depuis son entrée en fonction en tant que Country Managing Partner le 1er juillet dernier, Olivier Coekelbergs a travaillé sur la mise en œuvre de Next Wave Ambition 2026, le plan stratégique sur 6 ans d’EY Luxembourg. Ce plan établit clairement 10 ambitions stratégiques pour les exercices de 2021 à 2026, incluant notamment la croissance du chiffre d’affaires, les carrières de nos collaborateurs, le service clients, un partenariat très performant et uni, le purpose et la marque, ainsi que la gestion du risque.

 « Lors de l’élaboration de notre plan Ambition 2026 avec les associés de notre bureau luxembourgeois en 2019, personne n’avait entendu parler de COVID-19. Cet évènement ne remet cependant pas en question les objectifs fondamentaux de notre stratégie, qui sont clairs pour les six années à venir et que nous nous efforcerons de réaliser. Je considère cette stratégie comme une boussole à long terme de ce que nous voulons atteindre mais, comme pour toute stratégie, il est nécessaire d’être agile à court terme et d’adapter la façon dont on l'exécute en fonction des évolutions actuelles, ce qu'aucune stratégie ne peut prévoir. Nous sommes convaincus que nos services axés sur le client, l'engagement soutenu de nos collaborateurs et notre esprit d'innovation nous permettent de soutenir l'économie et la place financière luxembourgeoise en tant que place d'excellence et, pour EY, d’accroître son empreinte et sa part de marché en cette période difficile", déclare Olivier Coekelbergs.

* Le chiffre d’affaires total net fait référence aux revenus nets consolidés d’EY Luxembourg.

Retour vers le haut | << Retour

Communiqués liés

Kleos Scouting Mission artwork
29/10/2020 Communiqué

L'équipe de Kleos Space achève les derniers préparatifs p...

Kleos Space S.A., fournisseur de données de reconnaissance de radiofréquence p...

KLEOS Space s.à r.l.
DSM Avocats
29/10/2020 Communiqué

Accueil de quatre lycéens en stage lors de la journée dayC...

Ce 28 Octobre, dans le cadre de la journée de formation DayCARE Digital Explore...

DSM
Telkea

Telkea Group recrute, fusionne ses sociétés, ArianeSoft de...

Fusion des entreprises, regroupement des équipes & recrutement, Nouveau site we...

Telkea Group
ING Gare
29/10/2020 Communiqué

Adoption de nouveaux outils financiers : le scepticisme de m...

Pourquoi changer une équipe qui gagne ? Il semblerait que ce soit le sentiment...

ING Luxembourg
OCSiAl - RD Center Luxembourg  source OCSiAl 01 (002)

OCSiAl ouvre un centre de R&D sur les nanotubes de graphène...

Le premier centre OCSiAl de R&D sur les nanotubes de graphène en Europe.

OCSiAl S.A.
ArtFinance visual2020 (002)
29/10/2020 Communiqué

Smart cities, digital transformation and regulation—Virtua...

For six days in a row, Deloitte Luxembourg explored the latest trends and develo...

Deloitte

Il n'y a aucun résultat pour votre recherche

Les cookies assurent le bon fonctionnement du site. En le consultant, vous acceptez l'utilisation des cookies. OK En savoir plus