Jan De Nul Group 2019 : une performance solide assure une large plate-forme

fr

Chiffre d’affaires dépasse le cap des 2 milliards d’euros.

<< Retour
06/05/2020 | Communiqué
  • FY 2019 (002)

Diversification des activités contribue à un bilan solide

Dans la lignée des années précédentes, 2019 est restée un exercice plein de défis pour les activités de dragage internationales. Les conditions du marché n’affichaient toujours pas de reprise substantielle des investissements publics et privés. Dans le segment offshore, par contre, on notait un accroissement considérable de l’activité. Le marché des énergies renouvelables offshore continue à progresser à grands pas. En outre, ce marché ne se limite pas seulement à l’Europe, Jan De Nul Group contribue aussi pleinement à la construction de parcs d’éoliennes à Taiwan et bientôt aussi aux États-Unis. Les activités de génie civil du groupe maintiennent leur position solide grâce à un marché de l’immobilier prospère en combinaison avec quelques projets importants sur le marché des infrastructures. La performance de la division environnement, la branche d’activités la plus petite de Jan De Nul Group, reste stable.

En 2019, Jan De Nul Group a de nouveau pu dépasser le cap des 2 milliards d’euros de chiffre d’affaires. L’EBITDA a atteint 342 millions d’euros, soit 16,84% du chiffre d’affaires, une performance qui place le groupe dans le peloton de tête du secteur. Jan De Nul Group continue de se distinguer par son bilan particulièrement robuste, avec des fonds propres de plus de 2,9 milliards d’euros, ce qui produit un ratio de solvabilité de pas moins de 68%. Le groupe repose en outre sur une position de liquidité importante, affichant un excédent net de trésorerie de 465 millions d’euros.

Jan De Nul Group maintient sa réputation d’investisseur important et clôture l’exercice 2019 avec une valeur totale d’investissement dans la construction de nouveaux navires dépassant les 700 millions d’euros. Après l’adjonction de navires autoélévateurs d’installation offshore Vole au vent et Taillevent à notre flotte en 2015 et 2018, Jan De Nul Group a commandé un troisième navire d’installation nouvelle génération en 2019, le Voltaire. Ce navire sera en mesure d’installer des éoliennes d’une hauteur allant jusqu’à 270 mètres, ce qui est unique sur le marché. Fin 2019, on a également commandé le navire-grue pour l’installation flottante, Les Alizés. Les Alizés est équipé d’une grue d’une capacité de levage de 5.000 tonnes, et d’une hauteur de levage tout aussi impressionnante. Les deux navires seront réceptionnés en 2022. Une fois réceptionné, le Voltaire pourra immédiatement être déployé pour la construction du parc d’éoliennes offshore de Dogger Bank au Royaume-Uni. La commande des deux navires confirme la confiance de Jan De Nul en l’avenir de ce marché.

Jan De Nul Group garde donc le cap avec une position financière saine, combinée à des investissements ciblés. Cela s’avère payant et se traduit par un carnet de commandes de 3,4 milliards d’euros fin 2019.

Activités en 2019

Le secteur offshore et le dragage maritime restent aussi la pierre angulaire des activités de Jan De Nul Group en 2019, et génèrent 77% du chiffre d’affaires total du groupe.

En 2019, Jan De Nul Group était actif, entre autres, dans d’importants projets de protection côtière tels qu’au Bénin, où le groupe a assuré la conception et la construction d’un brise-lames sous-marin contre l’érosion du littoral. En outre, Jan De Nul Group a également exécuté des travaux de dragage portuaire. En Inde, Jan De Nul Group a participé à l’approfondissement et à l’élargissement du chenal d’accès au port de Jawaharlal Nehru à Mumbai. En Mauritanie, Jan De Nul a approfondi et élargi le grand port pour l’exportation de minerai de fer à Nouadhibou. En Argentine, nos activités ont consisté à l’approfondissement du port de Quequén à -15 mètres. Au Vietnam, nous avons dragué les infrastructures portuaires de Long Son Petrochemicals Complex sur l’île de Long Son, et au Qatar, le chenal d’accès du vieux port de Doha a été agrandi.

La division offshore a de nouveau participé à la construction de plusieurs parcs d’éoliennes offshore en Europe et en dehors. En Belgique, Jan De Nul Group réalisait Northwester 2, en Allemagne Trianel Windpark. En dehors de l’Europe, plus précisément à Taïwan, Jan De Nul a participé à la construction de parcs d’éoliennes offshore à Changhua et Formosa 1 Phase 2. Pour les contrats Northwester 2 et Formosa 1 Phase 2, Jan De Nul a aussi assuré les travaux d’installation de câbles. En 2019, Jan De Nul a gagné le projet Formosa 2. Les activités de construction de ce parc d’éoliennes débuteront en 2020. Le parc aura une capacité totale de 376MW, avec 47 turbines Siemens de 8MW chacune. L’installation de turbines éoliennes offshore aux États-Unis est en pleine préparation et sera réalisée en 2020.

En outre, la division offshore a exécuté des services offshore généraux, tels que l’approche côtière en Italie et en Albanie pour une canalisation trans-adriatique sous-marine, ainsi que l’excavation des tranchées et des travaux d’enrochement de canalisations pour le Tangguh Expansion Project de BP en Indonésie. À Hainan, en Chine, les travaux d’enrochement ont été effectués pour protéger un câble électrique entre le continent et l’île de Hainan. En Corée, nous avons réalisé également des travaux d’enrochement pour la protection d’un câble électrique entre les îles de Jeju et Jindo.

Avec 20% du chiffre d’affaires total du groupe, les activités de génie civil représentent toujours une part stable et constante de Jan De Nul Group. La palette de projets de construction civile et d’entretien est très diverse et comprend entre autres des bâtiments résidentiels, des infrastructures scolaires, des établissements de soins, des infrastructures routières, des viaducs, des murs de quais et des écluses. En Belgique, nous avons travaillé à la rénovation du Tunnel Léopold II à Bruxelles. Aux Pays-Bas, la construction de l’Écluse Beatrix à Nieuwegein a été achevée avec succès, et à Luxembourg Ville, nous avons travaillé à l’élargissement et à la rénovation du Pont Passerelle historique.

Envisan, la division environnementale de Jan De Nul Group, se concentre sur les solutions technologiques environnementales. Les activités conservent 3% du chiffre d’affaires total du groupe. Pour supporter ces activités environnementales, le groupe Jan De Nul possède et exploite six centres de décontamination et de valorisation des terres et des sédiments en Belgique et en France. Tout comme les années précédentes, la division environnementale collabore étroitement avec les divisions maritime et civile, et en particulier avec le promoteur de projets du groupe : PSR Brownfield Developers, spécialisé dans le réaménagement de friches industrielles.

Solvabilité élevée et exempt de de dette nette

Au cours de l’exercice 2019, Jan De Nul Group a maintenu son ratio de solvabilité élevé de 68%. Les fonds propres sont en hausse et passent de 2.859 millions d’euros en 2018 à 2.941 millions d’euros en 2019, grâce à la politique continue de réservation totale des bénéfices.

Depuis 2014, Jan De Nul Group a un niveau d’endettement net de zéro. Il s’agit là d’une position assez unique, vu le niveau d’investissement très élevé du groupe. La position de trésorerie nette s’est encore améliorée en 2019, à un niveau de 465 millions d’euros (376 millions d’euros en 2018). Ce bilan solide est un des atouts majeurs de Jan De Nul Group dans un contexte de volatilité économique, d’investissements futurs et de forte concurrence.

Répartition géographique du chiffre d’affaires

Bien que son marché soit le monde entier, Jan De Nul Group maintient une forte présence en Europe : 45% du chiffre d’affaires en 2019 a été réalisé sur le continent européen. Toutefois l’activité du groupe a enregistré sa plus forte croissance dans la région d’Asie et du Moyen-Orient. La part de cette région dans le chiffre d’affaires du groupe a augmenté de 18% en 2018 pour atteindre 27% en 2019. Cette croissance est principalement due à l’activité de Jan De Nul Group dans la construction des trois parcs d’éoliennes offshore importants à Taiwan. En outre, en 2019, Jan De Nul Group était également actif en Amérique (17%), en Afrique (7%) et en Australie (4%).

Carnet de commandes en hausse à 3,4 milliards d’euros

L’expertise très variée de Jan De Nul Group reste fort appréciée par les clients et se traduit par un maintien, voire même une légère hausse, du carnet de commande de 3,3 milliards d’euros fin 2018 à 3,4 milliards d’euros fin 2019. Le carnet de commandes de Jan De Nul Group contient entre autres les trois projets importants suivants :

  • En Équateur, Jan De Nul Group a signé un contrat de concession en 2018 pour l’approfondissement et l’entretien du canal vers le port de Guayaquil d’une longueur de 95 km. En 2019, Jan De Nul Group a terminé l’approfondissement du chenal d’accès existant. L’entretien et de l’exploitation du canal pour les 24 années à venir peut commencer.
  • Dans le port de Takoradi, au Ghana, Jan De Nul Group réalise l’expansion du port pour son client Ibistek. Au Benin, Jan De Nul construit une digue sous-marine et renforce les plages pour la protection du littoral. Début 2020, Jan De Nul Group a terminé les travaux de dragage d’entretien dans le port de Maputo, au Mozambique, pour la Maputo Port Development Company. En 2020, Jan De Nul restera présent au Mozambique, où le groupe effectuera des travaux de dragage à Palma pour le développement d’un terminal de GNL.
  • La division offshore aussi a un carnet de commandes très étendu d’un point de vue géographique. Au Danemark, Jan De Nul Group a remporté le marché pour le transport et l’installation de turbines éoliennes offshore dans le parc d’éoliennes offshore de Kriegers Flak. En outre, Jan De Nul Group a signé son premier contrat éolien offshore en France. Jan De Nul Group assurera le transport et l’installation de 80 turbines éoliennes offshore pour le parc d’éoliennes offshore de Saint-Nazaire. Le navire d’installation offshore Vole-au-vent est actuellement en transit vers les États-Unis pour y construire le parc d’éoliennes Virginia Coastal Windpark. En avril 2020, Jan De Nul Group et son partenaire ont signé les contrats pour la fourniture et l’installation de câbles haute tension reliant les parcs d’éoliennes offshore néerlandais Hollandse Kust Noord et Hollandse Kust West Alpha au réseau de distribution à terre. Les travaux d’installation offshore auront lieu en 2022-2023.
  • A Taïwan, la construction du parc d’éoliennes offshore de Formosa 1 Phase 2, d’une capacité de 120 MW, a été bouclée avec succès en 2019. Actuellement, les travaux de construction du second parc d’éoliennes de Jan De Nul Group battent leur plein : la Changhua Offshore Wind Farm d’une capacité de 109MW. Jan De Nul Group est chargé de la conception, de la fabrication et de l’installation des fondations, de l’installation des turbines éoliennes, de la fourniture et de l’installation des câbles. La réalisation aura lieu en 2020, suivie de 5 années d’entretien. Le troisième parc d’éoliennes offshore de Jan De Nul à Taiwan, Formosa 2 Offshore Wind Farm, aura une capacité de pas moins de 376MW et sera composé de 47 turbines Siemens de 8MW chacune. Jan De Nul y intervient en tant qu’entrepreneur EPCI et est responsable de la conception, de la fourniture et de l’installation des fondations jacket et des câbles sous-marins. Les activités de construction ont débuté en 2020 et le parc d’éoliennes sera opérationnel d’ici fin 2021. Le parc d’éoliennes Formosa 2 se situe 3,8 à 9,5 km au large des côtes et à 40 miles marins du port de Taichung, dans la province de Miaoli (nord-ouest de Taiwan). Le parc d’éoliennes Formosa 1 Phase 2, construit en 2019 par Jan De Nul Group, est adjacent à Formosa 2. Le parc d’éoliennes de Changhua se situe plus au sud. Pour le planning de Formosa 2, Jan De Nul Group puisera dans son expérience des projets éoliens offshore voisins de Formosa 1 et Changhua. Le groupe bénéficie aussi de son expérience en Europe, avec des projets éoliens offshore en Belgique, en Angleterre, en Suède, au Danemark, en Finlande et en Allemagne.
  • En Belgique, 2019 a vu la pose de la première pierre de la construction du plus grand hôpital du pays, le Grand Hôpital de Charleroi. Le complexe de 145.000 m² est construit sur un terrain de 17 hectares, et comptera 900 lits. Son inauguration est prévue pour 2024. En 2019, Jan De Nul a également remporté en association momentanée le marché Constitution pour la construction, entre autres, des stations de métro Toots Thielemans et Lemonnier et 575 mètres de tunnels souterrains. Ces travaux de construction sont déjà en pleine phase de préparation et commenceront effectivement au second semestre 2020.
  • En 2019, la division environnement et ses partenaires ont commencé l’exécution du plus grand projet de réhabilitation jamais réalisé dans le port d’Anvers, le site de Fort Filips. Ces ruines fortement polluées seront encapsulées dans une paroi et une couche de couverture imperméables. Une barrière à l’eau rehaussée protégera mieux l’environnement contre les inondations.

Un programme d’investissement important, ciblé sur la durabilité

Jan De Nul Group maintient son programme d’investissement actuel pour le maintien d’une flotte moderne. Le programme est réparti sur plusieurs segments du groupe, dans le but de maintenir ou d’étendre sa part de marché, mettant l’accent sur la technologie respectueuse du climat.

À ce niveau, nous nous concentrons sur les investissements de remplacement dans les dragues de petite et moyenne dimension, et les investissements d’expansion en navires pour le secteur éolien offshore.

  • En mars et avril 2019, le chantier naval Keppel à Nantong, en Chine, a livré les trois dragues porteuses à élinde traînante de 3.500 m³ Afonso de Albuquerque, Diogo Cão et Tristão da Cunha. Ces navires sont actuellement déployés en Amérique du Sud, en Europe et en Extrême-Orient.
  • Le chantier naval Keppel Offshore & Marine à Singapour a livré la drague porteuse à élinde traînante de 6.000 m³ Sanderus en 2019. Son navire jumeau, l’Ortelius, sera réceptionné vers la mi-2020.
  • En décembre 2019, la drague porteuse à élinde traînante de 18.000 m³ Galileo Galilei a été lancée aux chantiers navals COSCO à Dalian en Chine. La réception du navire est prévue dans le courant de 2020.
  • En octobre 2019, Jan De Nul Group a acquis le navire Willem van Rubroeck lors d’une vente publique aux enchères en Croatie. Cette drague aspiratrice à désagrégateur avait été commandée il y a quelques années par Jan De Nul Group aux chantiers navals Uljanik, mais ceux-ci ont été déclarés en faillite en 2019. Finalement, la propriété du navire inachevé a été transférée à Jan De Nul Group en février 2020. En avril 2020, le navire a été transféré au chantier naval Remontowa en Pologne où sa construction sera terminée. On prévoit que le navire sera achevé et pourra être déployé en 2021.
  • En avril 2019, Jan De Nul Group a commandé un grand navire autoélévateur d’installation offshore au chantier naval COSCO Shipping Heavy Industry (China), le Voltaire. Ce navire autoélévateur sera équipé d’une grue principale d’une capacité de levage de plus de 3.000 tonnes et pourra opérer dans des eaux d’une profondeur de 80 mètres. Le navire pourra installer la nouvelle génération de turbines éoliennes offshore de très grandes dimensions. Actuellement, la construction en est encore au stade d’ingénierie, alors que la construction en soi commencera en mai 2020. La réception du navire est prévue pour 2022.
  • Fin 2019, nous avons également placé une commande pour la construction d’un grand navire grue : Les Alizés. Le navire sera construit par China Merchants Industry Holding Co.Ltd., sur le chantier naval de Haimen. Les Alizés sera équipé d’une grue d’une capacité de levage de 5.000 tonnes, d’un port en lourd de 61.000 tonnes et d’une cale d’une capacité de 9.300 m². Ce navire permettra à Jan De Nul Group d’installer des fondations lourdes de grandes dimensions pour des turbines éoliennes offshore à grande profondeur. La réception du navire est prévue pour 2022.

Les Alizés et Voltaire sont des navires complémentaires. Cet investissement dans les deux navires répond à la tendance mondiale au sein du secteur de l’énergie éolienne offshore d’installer des turbines éoliennes de plus en plus grandes. Les turbines de cette dernière génération peuvent dépasser une hauteur de 270 mètres, avec des pales d’une longueur de 120 mètres. Elles reposent sur des fondations pouvant atteindre 2.500 tonnes.

Voltaire et Les Alizés, tout comme les nouvelles dragues porteuses à élindes traînantes, seront équipés du système de filtrage ingénieux développé en interne pour éliminer les substances nuisibles des gaz d’échappement. Cette technologie de filtrage des gaz d’échappement répond aux directives européennes les plus strictes EURO STAGE V en matière d’émissions à terre et pour la navigation intérieure.

Les deux navires seront par la présente les premiers navires installateurs de haute mer à émissions ultra-faibles (Ultra-Low Emission Vessel ou ULEv en abrégé). En outre, les deux navires auront un label Cleanship NDO7 et un label UE Green Passport. Le premier label confirme que le navire contrôle et minimise les eaux usées et tous les autres déchets résiduels. Le second label veut dire que tous les matériaux et produits dangereux ont déjà été cartographiés en phase de construction pour faciliter le recyclage du navire par la suite. Les deux certificats sont décernés par un bureau spécialisé indépendant.

Financement vert

Les Alizés et Voltaire seront déployés principalement pour le secteur des énergies renouvelables et sont équipés d’un système avancé de traitement des émissions. Ces investissements entrent donc en compte pour un crédit vert.

Pour le financement des deux investissements, Jan De Nul Group a conclu un contrat d’emprunt vert le 5 juillet 2019 avec un consortium de cinq banques, dirigé par KBC Banque (le consortium de cinq banques est composé de KBC Banque, BNP Paribas Fortis, ING Luxembourg, Rabobank et Belfius Banque).

Pour Jan De Nul Group, il s’agit du premier emprunt vert d’engagement.

L’emprunt vert a été structuré conformément aux ‘Green Loan Principles’ tels qu’établis par la Loan Market Association (l’association sectorielle dans laquelle les banques, les avocats et les autres parties financières sont représentés). Le but est de promouvoir l’investissement dans les projets verts en offrant aux banques et aux entreprises des directives quant aux caractéristiques d’un emprunt vert.

Outre cet emprunt vert de 300 millions d’euros, nous avons aussi installé une facilité de crédit renouvelable à concurrence de 250 millions d’euros avec le même consortium de banques.

COVID-19

À la publication des résultats financiers de Jan De Nul Group, le monde est confronté aux conséquences du COVID-19. Les effets de cette pandémie ne sont bien entendu pas reflétés dans les résultats financiers de 2019. Jan De Nul Group met tout en œuvre pour garantir la santé et la sécurité de ses travailleurs, pour optimiser sa structure de frais et pour maintenir son excellente position de capital de roulement. Comme mentionné ci-dessus, en 2019 un Green Term Loan d’engagement a été mis en place pour financer les investissements considérables en navires pendant les années à venir. En outre, Jan De Nul Group a un excellent bilan et un carnet de commandes de 3,4 milliards d’euros.

Retour vers le haut | << Retour

Communiqués liés

DSM

DSM Avocats à la Cour participe à la course caritative Lë...

DSM Avocats à la Cour, étude luxembourgeoise indépendante, s’engage dans la...

DSM
RC Husky septembre2020

15.000€ pour des enfants déplacés du nord de l’Irak

Husky IMS SA Luxembourg partenaire de SOS Villages d’Enfants Monde

Husky Injection Molding Systems S.A.
cdc article ilnas 18092020
18/09/2020 Communiqué

La normalisation au service des nouvelles technologies

Les Technologies de l'Information et de la Communication (TIC) sont remarquables...

ILNAS
4375 resized 757 99999 90 5bcdc10d5efa9 post
17/09/2020 RSE/Environnement

POST Luxembourg participe au « Green Postal Day 2020 »

À l’occasion de la seconde édition du « Green Postal Day », les postes du ...

POST Luxembourg
ChristophDiricks(002)
17/09/2020 Carrières

KPMG Luxembourg reveals new sector leads

KPMG Luxembourg reveals new sector leads.

KPMG
Kleos nano-satellite artwork -source Kleos (002)
17/09/2020 Communiqué

Mise à jour de la Mission d’Exploration de Kleos

Kleos Space S.A. (ASX: KSS, Francfort: KS1), fournisseur de données de reconnai...

Kleos Space S.A.

Il n'y a aucun résultat pour votre recherche

Les cookies assurent le bon fonctionnement du site. En le consultant, vous acceptez l'utilisation des cookies. OK En savoir plus