ArcelorMittal appelle à l’instauration d’un dispositif d’ajustement environnemental aux frontières pour lutter contre le changement climatique tout en assurant la compétitivité de la sidérurgie européenne

fr

ArcelorMittal a appelé aujourd'hui l'Europe à instaurer un dispositif d’ajustement environnemental aux frontières sur  l’acier, qui permettrait d’appliquer à l'acier importé en Europe les mêmes normes que celles qui s’appliquent à l'acier produit en Europe sous le régime de l’ETS (Emissions Trading System ou Système d’échange de quotas d’émissions).

<< Retour
11/12/2018 | Communiqué
  • Arcelormittal

Cet ajustement exigerait que tout déficit de CO2 soit compensé par l'importateur. Il encouragerait une réduction effective des émissions de carbone et empêcherait la dégradation de la compétitivité de l'industrie sidérurgique européenne.

Lorsque la phase 4 de l’ETS sera mise en oeuvre, les producteurs européens d'acier devront supporter des coûts supplémentaires qui ne seront pas imposés aux entreprises qui produisent dans d'autres régions du monde et importent en Europe.

Le commerce de l’acier est mondial et environ un tiers de l’acier est consommé dans un pays différent de celui où il a été produit. Les importations en Europe ont augmenté ces dernières années en raison de la surcapacité mondiale et les importations vers l’Europe en provenance de pays ne disposant pas de politiques climatiques comparables à celle de l’Europe s’élèvent à environ 26 millions de tonnes en 2018 sur une base annualisée.

A l'occasion du Media Day annuel de l'entreprise, qui se tenait à Paris Aditya Mittal, Président et directeur financier d'ArcelorMittal, a déclaré :
« L’instauration d'un mécanisme d’ajustement environnemental aux frontières est essentielle pour que les règles du jeu soient équitables et qu’elles permettent d'apporter de véritables améliorations. Le système actuel ne changera pas la façon dont l'acier est fabriqué, mais seulement l’endroit où il est fabriqué. L'Europe continuera d'avoir besoin d'autant d'acier qu’avant, mais il est probable qu'une plus grande partie de cet acier proviendra de pays qui n'ont pas de politiques climatiques comparables. Cela permettra à l'Europe de constater une diminution des émissions liées à sa production, mais cela n'a pas de sens si on ne s'attaque pas aux émissions de ce que l’Europe consomme. Il n'y a pas de continents dans le ciel et si la contribution de chaque pays est importante, des mesures doivent être prises pour empêcher les fuites de carbone liées aux matériaux tels que l’acier, dont le commerce est mondial. Je suis convaincu que nous pouvons contribuer à une réelle amélioration, mais seulement si les politiques adéquates sont mises en place pour garantir des conditions de concurrence équitables et pour encourager et soutenir les investissements dans les
technologies de transformation. J'espère sincèrement que les décideurs politiques européens comprendront la logique et la raison d'être de cette démarche et qu'ils y accorderont toute leur attention. »

Au cours du Media Day, ArcelorMittal a également déclaré analyser l'application de nouvelles technologies qui peuvent avoir un impact significatif à long terme, notamment le captage, le stockage et l'utilisation du carbone, l'utilisation du carbone renouvelable comme la biomasse renouvelable et le remplacement du carbone par des sources d'énergie renouvelables. Toutefois, le groupe a également averti que des investissements publics et privés seront nécessaires pour l’expérimentation, l’industrialisation et la commercialisation de ces technologies révolutionnaires, comme ce fut le cas pour le secteur européen de l'énergie, qui a reçu en moyenne un soutien public équivalent à une subvention annuelle de plus de 50 € par tonne d'émissions de CO2 évitées.

David Clarke, Vice-Président en charge de la stratégie et directeur technique, a déclaré :
« L'acier est le matériau le plus apprécié dans le monde. Il est respectueux de l’environnement, il contribue à  l’économie circulaire et est au coeur d'un avenir durable. L'acier est supérieur aux autres matériaux tant par sa recyclabilité que par son niveau d’émissions de CO2. Les politiques, l'énergie et les développements technologiques joueront un rôle clé dans la réussite de la réduction des émissions liées à la production d'acier.
Si le soutien apporté pour relever le défi technique est suffisant, nous sommes convaincus que l'industrie sidérurgique pourra adapter sa technologie au cours des prochaines décennies afin de relever le défi du carbone. Pour ce faire, cependant, il est essentiel que les gouvernements mettent en place des politiques saines, notamment des règles du jeu
équitables et l'accès à une énergie renouvelable à des prix compétitifs ».

ArcelorMittal a souligné l'avantage intrinsèque de l'acier par rapport aux autres matériaux du point de vue de la recyclabilité et du CO2. Les propriétés magnétiques de l'acier en font le matériau le plus facile à récupérer et il est recyclable à 100 % pour produire une nouvelle pièce d'acier. De plus, même en l'état actuel des choses, un produit fabriqué en acier génère nettement moins de CO2 qu'un produit fabriqué à partir d'autres matériaux, y compris le verre
ou l'aluminium.

Retour vers le haut | << Retour

Communiqués liés

source NASA
22/07/2019 Communiqué

Ajournement du programme de lancement de la Mission d’Expl...

Kleos Space S.A. (ASX : KSS, Francfort : KS1), fournisseur de données de reconn...

Kleos Space S.A.
DE RON Henry 259x259 low (002)
22/07/2019 Carrières

Henry DE RON devient Partner

Henry DE RON a été promu Partner au sein de l’étude KLEYR | GRASSO avec eff...

Kleyr Grasso
JB Meyrier
19/07/2019 Carrières

Me Jean-Baptiste MEYRIER a rejoint MOYSE BLESER le 1er mars ...

L’étude MOYSE BLESER a le plaisir d’annoncer que Me Jean-Bapt...

MOYSE BLESER S.à r.l.
adada
19/07/2019 Communiqué

Presse professionnelle marcom: adada disrupte la vente d'esp...

Après un lancement réussi en juin dernier de sa version magazine, adada – le...

11 AOÛT Media / adada
FamilyBusiness MaketingAssets PRESS
18/07/2019 Publication

Enquête Deloitte : la transformation digitale compte parmi ...

Selon la Global Family Business Survey 2019 de Deloitte, trouver le juste équil...

Deloitte
OCSiAl oic
18/07/2019 Communiqué

Le fabricant luxembourgeois de nanotubes de graphène OCSiAl...

OCSiAl S.A., le plus important fabricant mondial de nanotubes de graphène, bas...

OCSiAl S.A.

Il n'y a aucun résultat pour votre recherche

Les cookies assurent le bon fonctionnement du site. En le consultant, vous acceptez l'utilisation des cookies. OK En savoir plus