La grande remise à plat : Quintet dévoile ses perspectives d'investissement pour 2022

fr en de

« Counterpoint » met en évidence les dynamiques qui animeront l'économie mondiale, les marchés financiers et les principales classes d'actifs au cours des 12 prochains mois.

<< Retour
07/12/2021 | Communiqué
  • Bill Street (L)  Daniele Antonucci (R) - Quintet Private Bank

    Bill Street, Chief Investment Officer Quintet, Daniele Antonucci, Chief Economist Quintet

L'expansion économique mondiale se poursuivra au cours des 12 prochains mois, la pression inflationniste commencera à faiblir, les banques centrales resserreront progressivement leur politique monétaire et les actions resteront plus attrayantes que les obligations. Les variants du virus comme Omicron et les goulets d'étranglement de l'offre alimenteront la volatilité. Mais la Chine rééquilibrera son économie, les dépenses d'infrastructure augmenteront et l'innovation s'accélérera, tandis que la thématique de la durabilité continuera probablement à occuper le devant de la scène.

Tel est le point de vue de Bill Street et de Daniele Antonucci, respectivement Chief Investment Officer et Chief Economist de Quintet Private Bank, qui publie aujourd'hui ses prévisions concernant l'économie mondiale, les marchés financiers et les principales classes d'actifs dans son analyse Counterpoint 2022.

Se faisant l’écho d’une croissance mondiale attendue à 4,3 % en 2022 contre 6 % en 2021, Messieurs Street et Antonucci mettent en évidence cinq axes de conviction fondamentaux pour les 12 prochains mois, ainsi que leurs conséquences pour les investisseurs.

1. FRANCHISSEMENT DU SOMMET

Dans la mesure où le coup de fouet provoqué par les réouvertures est derrière nous, où la demande jusqu'alors confinée est à présent satisfaite et où les mesures de relance sont moins intenses, l'accélération cyclique n'est plus le moteur dominant de l'économie mondiale. Tout comme il finira par laisser derrière lui l'épreuve de la Covid-19, le monde se situe désormais au-delà du pic de croissance. Dans ce contexte de normalisation, les prix des actifs seront dictés par le bras de fer entre le ralentissement des taux de croissance et la poursuite de l'amélioration des niveaux d'activité.

« Les actions ont tendance à être moins performantes pendant les périodes comme celle-ci », a expliqué Monsieur Street. « Cela signifie que les investisseurs vont devoir redoubler d'efforts pour trouver des sources de valeur en recherchant les domaines dans lesquels la dislocation est la plus forte et où la croissance continue de présenter des opportunités. Il pourrait s'agir de secteurs comme ceux des biens de consommation, des valeurs industrielles, des matières premières, des matériaux et de l'énergie. Parallèlement, lorsque les chaînes d'approvisionnement seront rétablies et que les échanges internationaux reprendront pleinement, les entreprises internationales devraient être les mieux placées pour prospérer ».

2. REDÉMARRAGE À LA HAUSSE

Les pressions inflationnistes résultant des déséquilibres entre l'offre et la demande induits par la pandémie se sont révélées plus persistantes que prévu, mais elles commenceront à s'atténuer en 2022. Parallèlement, à mesure que les économies s'adapteront aux politiques de soutien moins généreuses, les rendements obligataires devraient augmenter progressivement.

Pour Monsieur Antonucci, « Les niveaux de dette publique sont extrêmement élevés et les banques centrales doivent veiller à ce que les coûts de financement restent abordables. Dans la mesure où la Banque d'Angleterre et la Réserve fédérale américaine relèveront leurs taux avant la Banque centrale européenne, nous anticipons un raffermissement de la livre sterling et du dollar US accompagné d'un recul de l'euro. La Chine pourrait également laisser sa monnaie s'affaiblir pour doper sa compétitivité à l'échelle internationale ».

3. PROMESSES D'ORIENT

La Chine traverse une période de transition structurelle, passant d'un modèle axé sur les exportations à un modèle alimenté par la demande intérieure, de l'investissement aux dépenses de consommation et du secteur manufacturier à celui des services. Pour opérer cette mutation, la nation la plus peuplée du monde et, à l'avenir, la plus grande économie mondiale, devra mettre en place une infrastructure institutionnelle et réglementaire adaptée. Alors qu'elle poursuit cette politique de développement à long terme, la Chine a également exposé les grandes lignes de son plan visant à atteindre son pic d'émissions de gaz à effet de serre d'ici la fin de la décennie et le « zéro net » avant 2060.

« L'investissement dans les marchés émergents s'accompagne d'une prime de risque, mais nous percevons de nombreuses opportunités, notamment en Asie, où les perspectives de réforme et la capacité à faire face aux hausses de taux d'intérêt sont encourageantes », a précisé Bill Street. « Le désendettement du secteur immobilier chinois pourrait susciter un regain de volatilité, mais les cours tiennent déjà compte de taux de défaut très élevés, ce qui renforce l'attrait des obligations asiatiques à haut rendement. Le processus actuel de transition structurelle de la Chine devrait stimuler les secteurs stratégiques de la technologie et de la fabrication avancée (eux-mêmes dopés par la dépréciation de la monnaie), ainsi que les services ».

4. LA TERRE, NOTRE MAISON

Même si certains des plans ambitieux visant à « reconstruire en mieux » ont été revus à la baisse, les dépenses mondiales d'infrastructure augmenteront en 2022. Conscients de la menace existentielle que fait peser le changement climatique, les autorités chercheront à aligner ces investissements sur les enjeux de durabilité. Cela aura un effet d'entraînement sur certains segments du secteur de l'immobilier, ainsi que sur des secteurs comme la logistique et l'entreposage.

« L'investissement à long terme dans les infrastructures, notamment dans les routes, les ponts et les chemins de fer, ainsi que dans des domaines tels que la santé et la protection sociale, constitue désormais une tendance macroéconomique structurelle », explique Daniele Antonucci. « Les dépenses publiques vont s'accélérer, venant ainsi compléter les lourds investissements privés et stimuler la croissance globale. Les entreprises œuvrant dans des secteurs liés aux infrastructures au sens large pourront tirer parti de cette tendance mondiale ; celles qui seront en mesure d'améliorer les performances environnementales des projets pourraient sortir gagnantes ».

5. L'ESPRIT D'INNOVATION

Au sortir de la pandémie, les progrès technologiques en cours doperont la productivité et continueront à bouleverser des pans entiers de l'économie. Les progrès réalisés dans l'automatisation, la transition numérique, l'intelligence artificielle, le commerce électronique et l'informatique à distance continueront d'être alimentés par des dépenses massives en recherche et développement. Parallèlement, les niveaux élevés de dépenses d'investissement, notamment en matière de propriété intellectuelle, de durabilité et d'infrastructures, favoriseront également la création d'emplois et la croissance globale.

« En 2020, le Covid-19 a entrainé la plus forte baisse de productivité de l'histoire », a rappelé Monsieur Street. « Malgré les incertitudes à court terme, l'héritage le plus durable de la pandémie pourrait être le changement structurel qui en a découlé : des investissements publics et privés à long terme dans l'innovation qui bouleversent nos modes de production et de consommation de biens et de services, nos modes de travail et de vie, et notre façon d'identifier la « valeur » au sein d'une entreprise. Dans ce nouveau monde, ce qui fait la valeur d'une entreprise n'est pas seulement la production physique, mais aussi quelque chose de beaucoup moins tangible : des idées et un réseau de relations qui donne vie à l'innovation ».

La version complète du Counterpoint 2022 de Quintet est disponible à l'adresse suivante : https://www.quintet.com/counterpoint-outlook

Retour vers le haut | << Retour

Communiqués liés

Alsego
30/12/2022 Communiqué

Une nouvelle solution de protection contre le phishing cré...

ALSEGO a lancé le 7 novembre une nouvelle solution pour protéger les organisat...

Alsego
Julie Becker CEO LuxSE 01 web
01/12/2022 Communiqué

Symbiotics Investments brings world’s first INR-denominate...

2022 was a key year for gender finance, which saw an increase in gender-focused ...

Bourse de Luxembourg
Laurent Lessuise -Réviseur dentreprises Baker Tilly Audit  Assurance
01/12/2022 Communiqué

Baker Tilly Audit & Assurance poursuit sa croissance et dém...

Xavier Galloro et Laurent Lessuise, acquièrent le titre de Réviseurs d’entre...

Baker Tilly
Labgroup-DTH-Grass (1)
01/12/2022 Communiqué

Lab Luxembourg S.A. (Labgroup) obtient le renouvellement de ...

Labgroup vient d’obtenir le renouvellement de ses diverses certifications ISO ...

Labgroup
PAYCO2515 Caritas JC DECAUX BL
30/11/2022 Communiqué

Payconiq fait une double bonne action pour les fêtes de fin...

Pendant les fêtes de fin d'année, Payconiq, votre solution de paiement digital...

Payconiq
arton8413

Une étape importante dans l’acquisition de LeasePlan par ...

Le 5 octobre, ALD SA a formellement notifié la transaction ALD Automotive-Lease...

ALD Automotive

Il n'y a aucun résultat pour votre recherche

Les cookies assurent le bon fonctionnement du site. En le consultant, vous acceptez l'utilisation des cookies. OK En savoir plus