Deloitte : La troisième Conférence sur la distribution transfrontalière confirme le rôle du Luxembourg en tant que passerelle vers les opérations européennes de fonds

fr en de

Environ 500 participants ont participé ce 3 mars à la troisième Conférence sur la distribution transfrontalière à Luxembourg. Cette conférence était organisée conjointement par Deloitte et Elvinger Hoss & Prussen

<< Retour
  • Cross-Border audience

L'édition de cette année était axée sur trois aspects de la distribution transfrontalière : les nouveaux canaux de distribution, les opportunités sur le marché mondial et l'évolution du paysage réglementaire.

Centre d'excellence
Luxembourg est le lieu de domicile de fonds le plus important en Europe, et le deuxième du monde après les États-Unis. Le Luxembourg est également le premier centre de distribution transfrontalière de fonds d'investissement. La conférence annuelle sur la distribution transfrontalière est devenue une référence unique et une rencontre importante pour le secteur luxembourgeois des fonds d'investissement. 
«Cette conférence est indépendante et franche. C'est un forum idéal, permettant aux professionnels d'échanger des informations et des idées sur le programme réglementaire. Elle couvre en effet toutes les questions liées à la distribution auxquelles l'industrie des fonds est actuellement confrontée», explique Lou Kiesch, Partner chez Deloitte Luxembourg chargé de l'organisation de la conférence.

Les OPCVM et les fonds alternatifs main dans la main
Le thème général de la conférence portait sur l'avenir des OPCVM (organismes de placement collectif en valeurs mobilières) et les FIA (fonds d'investissement alternatifs), mais les participants ont également discuté des investisseurs particuliers aisés, de l'importance de la culture d'entreprise et des nouveaux ajouts au paysage réglementaire, comme la directive MIFID II et les PRIIPs.

L'une des questions récurrentes lors des interventions et des panels de discussion a été de savoir si les FIA et autres produits connexes allaient rencontrer le même succès que les OPCVM. Le Luxembourg est connu dans le monde entier pour son expertise dans les OPVCM, et les professionnels des fonds ont échangé leurs points de vue sur la directive AIFM et les conséquences possibles de cette législation sur la position du Luxembourg en tant que domicile privilégié des fonds d'investissement alternatifs.

« En matière d'OPCVM, le principal facteur de réussite est le passeport de distribution aux investisseurs de détail dans l'UE et au-delà. La directive AIFM offrira de nouvelles opportunités pour la commercialisation de fonds alternatifs aux investisseurs professionnels. Le cadre est en place, mais les règles sont complexes et nous avons constaté un besoin général d'informations et de discussions », commente Jacques Elvinger, Partner chez Elvinger, Hoss & Prussen et organisateur de la conférence.

La conférence a permis un échange d'idées fructueux et varié sur la direction du marché et la façon dont le Luxembourg va évoluer dans son rôle de centre d'excellence mondial dans le secteur des fonds.

Le regard tourné vers la Chine
Le développement rapide de l'économie chinoise attire de plus en plus l'attention sur la scène mondiale. Le Luxembourg est la première place européenne pour les dépôts en renminbi. Six des plus grosses banques chinoises ont actuellement une présence au Luxembourg. Ces banques ont choisi le Luxembourg comme plateforme de lancement de leurs activités en Europe.

Rien d'étonnant, donc, à ce que cette édition de la conférence sur la distribution transfrontalière ait compté parmi ses thèmes les « Opportunités en Chine et points de vue sur les opportunités de distribution de la Chine en Europe ». L'accent a été mis en particulier sur la libéralisation et la mondialisation en cours du marché chinois des capitaux et sur les conséquences de cette ouverture pour les professionnels des fonds dans d'autres juridictions.

La conférence de cette année a accueilli comme orateurs principaux Edward Bonham Carter (Vice-président, Jupiter Fund Management plc), Dr. Matthias Liermann (MD et Head of Global Product Platforms, Deutsche Asset & Wealth Management) et Jean-Marc Goy (Conseiller juridique chargé des affaires internationales, CSSF).

Retour vers le haut | << Retour

Communiqués liés

Raphaël Charlier HD Press
06/12/2022 Communiqué

PSF shows resilience and continued stabilization in Luxembou...

New Deloitte report confirms stabilization of the number of Professionals of the...

Deloitte
Deloitte Luxembourg - Impact report release
24/11/2022 Communiqué

Deloitte Luxembourg publie son 4e Impact Report

En tant que firme de services professionnels engagée, Deloitte Luxembourg met e...

Deloitte
François Bade
18/10/2022 Communiqué

Digital Banking Maturity: Gap between best and the rest wide...

Luxembourg retail banks have progressed since 2020 but still lag behind global a...

Deloitte
2022 Deloitte Induction Group
12/10/2022 Carrières

Deloitte induction: “Hello” from the Metaverse

Deloitte Luxembourg welcomed about 300 young professionals at DSquare for its an...

Deloitte
Picture 1 Momentum Conference 2022
22/06/2022 Communiqué

Understanding for action: the way toward a sustainable marke...

Sustainability is top of mind. This Tuesday, Deloitte Luxembourg invited industr...

Deloitte
Gouverneur Vincent High res
20/06/2022 Communiqué

European Asset Management future looks strong, according to ...

The pandemic provided impetus for revisiting business models.

Deloitte

Il n'y a aucun résultat pour votre recherche

Les cookies assurent le bon fonctionnement du site. En le consultant, vous acceptez l'utilisation des cookies. OK En savoir plus