L’élaboration des KIDs pour les PRIIPs : un processus à la traîne

fr en

Deloitte Luxembourg a récemment mené une étude visant à mesurer l’état de préparation des PRIIPs dans les secteurs de la gestion d’actifs, des banques et des assurances. Celle-ci indique qu’à sept mois de la date actuelle de mise en œuvre, bon nombre de questions restent ouvertes dans l’ensemble des secteurs concernés. L’une des principales préoccupations porte sur les échanges de données nécessaires à l’élaboration des nouveaux KIDs destinés aux PRIIPs.

 

<< Retour
08/06/2016 | Communiqué
  • Lou Kiesch Deloitte

    Lou Kiesch, Partner

  • Thierry Flamand Deloitte

    Thierry Flamand, Insurance Leader at Deloitte Luxembourg

«?En ce qui concerne la mise en œuvre des PRIIPs, les secteurs de la gestion d’actifs, des banques et des assurances ont des priorités et des besoins différents, mais ils dépendent les uns des autres pour respecter le calendrier. Les gestionnaires d’actifs savent qu’ils devront fournir certains renseignements et données, mais il reste beaucoup à accomplir avant qu’ils ne soient prêts à le faire?», affirme Lou Kiesch, Partner chez Deloitte Luxembourg.

Retard sur le calendrier

90 % des participants de l’étude indiquent qu’ils envisagent une externalisation de la production des rapports sur les PRIIPs. Une tendance renforcée par le fait que seuls 20 % environ des répondants déclarent avoir confiance dans la capacité de leurs homologues à fournir les données nécessaires en temps utile. Par ailleurs, seul un gestionnaire d’actifs sur dix dit avoir été contacté par des compagnies d’assurance en vue de l’échange de données à venir. 

«?Certaines compagnies d’assurances entendent produire les KIDs elles-mêmes et demanderont des données brutes à leurs gestionnaires d’actifs. Néanmoins, une majorité d’entre elles espèrent probablement recevoir les données calculées, voire le KID complet pour simplifier le processus. Dans les deux cas, les compagnies d’assurances devront dépendre des gestionnaires d’actifs pour pouvoir fournir des données précises en temps et en heure?», explique Thierry Flamand, Partner and Insurance Leader chez Deloitte Luxembourg.

Des attentes différentes

L’étude montre que les gestionnaires d’actifs préfèrent fournir une combinaison de données brutes et calculées et que la majorité des banques prévoient de se limiter aux données brutes. Une différence de taille par rapport aux compagnies d’assurances, qui ont affirmé préférer recevoir le KID intégral de la part de leurs homologues.

Les conclusions de l’étude sur l’état de préparation des PRIIPs ont été communiquées lors de la conférence de Deloitte sur les défis des PRIIPs, qui a rassemblé 120 professionnels du secteur ainsi que des représentants des principales associations sectorielles à l’occasion d’un forum qui s’est tenu le 27 mai.

Retour vers le haut | << Retour

Communiqués liés

Psaila John Press
09/10/2017 Carrières

Election d'un nouveau Managing Partner chez Deloitte Luxembo...

Vendredi dernier, les partners de Deloitte Luxembourg se sont rassemblés en vue...

Deloitte
DLearn image

Deloitte Digital Luxembourg lance un nouveau programme de fo...

En ligne ou en salle de classe, avec D.Learn, Deloitte Digital Luxembourg offre ...

Deloitte
Roland Bastin - Proposal - Low Res
07/09/2017 Communiqué

Deloitte Luxembourg obtient la certification de gestion de l...

Après une vérification externe exhaustive réalisée par BSI Group (la British...

Deloitte
Yves Francis Horizon1
10/07/2017 Communiqué

New thinking on the Horizon

Deloitte dedicated the 7th edition of the Horizon conference to exponential orga...

Deloitte
DeloitteHealtAward
29/06/2017 Communiqué
Raymond Krawczykowski 1024x1024px
15/06/2017 Communiqué

Deloitte reçoit 24 prix lors de l’ITR European Tax Awards

Le réseau Deloitte a remporté 24 prix lors des European Tax Awards 2017, le pl...

Deloitte

Il n'y a aucun résultat pour votre recherche

Les cookies assurent le bon fonctionnement du site. En le consultant, vous acceptez l'utilisation des cookies. OK En savoir plus