La COVID-19 et une planification d’entreprise efficace engendrent des pertes moins importantes dans le secteur de l’énergie en 2020-2021

fr

La Belgique ne semble pas être le meilleur élève de la classe dans le secteur pétrochimique.

<< Retour
19/05/2022 | Communiqué
  • marsh9653

Selon un nouveau rapport de Marsh, premier courtier en assurances et conseiller en risques mondial, l'industrie mondiale de l'extraction, du transport et de la transformation d'hydrocarbures a connu une réduction considérable du nombre de pertes matérielles importantes sur la période 2020-2021, en raison de l'impact combiné de la pandémie de COVID-19 et d'une bonne planification de la continuité de l'activité.

Le rapport « 100 Largest Losses in the Hydrocarbon Industry » publié par Marsh Specialty détaille les principales pertes matérielles subies par l’industrie mondiale des hydrocarbures depuis 1974 (sur base de la valeur des actifs au 31 décembre 2021).

Dans la 27e édition de ce rapport biennal, seules deux nouvelles pertes matérielles majeures apparaissent. Elles se sont produites en 2020, pour un montant total de 500 millions de dollars US : un incendie et une explosion dans une raffinerie de pétrole en Afrique du Sud (juillet 2020), et un incendie dans une installation de GNL en Norvège (septembre 2020).

Selon le rapport, les inquiétudes d’une augmentation des pertes au début de la pandémie ne se sont pas matérialisées, peut-être en partie en raison d'une réduction de l'activité sur les sites et d'une approche plus efficace de l'industrie en matière de pratiques de travail sûres. Marsh note cependant que les risques émergents tels que les conditions météorologiques extrêmes et les cyberrisques constituent une menace croissante pour les actifs énergétiques et la sécurité d’approvisionnement.

Les pertes qui ne sont pas exclusivement classées comme dommages aux biens énergétiques - comme l’explosion de nitrate d’ammonium dans le port de Beyrouth en 2020, la tempête hivernale Uri et le blocage de six jours du canal de Suez en 2021 - ne sont pas reprises dans l’analyse.

Toutefois, le rapport note que leur impact sur l'industrie de l'énergie souligne la nécessité d'une plus grande résilience opérationnelle et de meilleures pratiques en matière de sécurité des processus afin de limiter le risque de pertes futures.

Sinistres dans le secteur du traitement du gaz

Sept sinistres matériels liés au gaz figurent parmi les 100 pertes les plus importantes. Le dernier en date est un incendie en Norvège en septembre 2020, qui a rejoint le « top 100 » cette année.

Pertes dans le secteur pétrochimique

Bien qu'il n'y ait pas eu de nouveaux ajouts aux 100 plus grandes pertes de ce secteur au cours des deux dernières années, il y a eu quelques pertes pétrochimiques notables. Parmi elles, deux en Corée du Sud : Daesan en mars 2020 et Yeosu en novembre 2020.

La Belgique fait également partie depuis des années des statistiques des 100 principaux sinistres…

A la 52e place se trouve depuis le 2 octobre 1975 l’incendie de l’usine de polyéthylène de Union Carbide (port d’Anvers) à la suite d’une explosion provoquée par une fuite d’éthylène dans un raccord de purge défectueux. La perte initiale avait été estimée à 60 millions de dollars US, ce qui représente aujourd’hui 341 millions de dollars US. Le bilan humain a également été impressionnant avec 24 morts et 36 blessés.

À la 90e place se trouve toujours l’explosion de l’installation d’oxyde d’éthylène chez BP Chemicals à Zwijndrecht le 3 juillet 1987. L'explosion s'était produite dans la dernière colonne de purification d'une usine d'oxyde d'éthylène, faisant 14 blessés et provoquant plusieurs incendies secondaires. La perte matérielle, alors évaluée à 78 millions de dollars US, représente aujourd'hui 228 millions de dollars US.

Enfin, l’explosion survenue chez BASF Anvers le 7 mars 1989 occupe la 95e place. Le dommage alors estimé à 79 millions de dollars US s'élève aujourd'hui à 217 millions de dollars US.

Raffinage

Il n'y a eu au cours des deux dernières années qu'une seule nouvelle perte dans la raffinerie dont la valeur suffisait pour répondre aux critères de cette édition des 100LL. L'incident s'est produit au Cap, en Afrique du Sud, en juillet 2020. Les pertes des raffineries représentent désormais 37 % des 100LL.

Terminaux & distribution

En 47 ans d'analyse des 100LL, seules 7 pertes peuvent être associées à des terminaux et à la distribution. En particulier, l’attaque ransomware de Colonial Pipeline en mai 2021, l'une des plus grandes cyberattaques contre des infrastructures américaines critiques.

Pertes en amont

Le secteur en amont représente 23 % des 100 principales actions en responsabilité. Mais la dernière perte à enregistrer a eu lieu en février 2016 (champ Jubilee, Ghana), ce qui implique que les cinq dernières années sont la plus longue période sans un nouvel ajout en amont au classement des 100LL depuis la période 1993-2001. Il y a toutefois quelques pertes notables en amont ces deux dernières années, dont le naufrage d'une plate-forme de forage en Malaisie.

Ann Cremer, Placement Leader Marsh BeLux, conclut : « On se souviendra longtemps de la période 2020-21 en raison de l'impact considérable de la pandémie de COVID-19 et des perturbations généralisées de presque chaque partie de notre vie quotidienne. Du point de vue de la sécurité des processus, la pandémie a apporté une contribution indirecte à court terme, si bien qu'il y a eu un nombre relativement faible de sinistres suffisamment importants pour entrer en ligne de compte pour cette édition de la publication 100LL. L’effet à moyen et à long terme reste à examiner car le fait de travailler avec une capacité de traitement minimale, de reporter certains travaux d'entretien ou de suspendre les exercices de gestion des catastrophes n’est pas sans danger. »

Vous pouvez consulter le rapport complet sur notre site web.

Retour vers le haut | << Retour

Communiqués liés

marsh9653
22/06/2022 Communiqué

Selon une enquête réalisée par Marsh et Microsoft, l'augm...

Après trois années de perturbations incessantes sur le lieu de travail, de tra...

marsh
marsh9653
19/05/2022 Communiqué

La COVID-19 et une planification d’entreprise efficace eng...

La Belgique ne semble pas être le meilleur élève de la classe dans le secteur...

marsh
marsh9653
18/05/2022 Communiqué

Les cybertarifs continuent de grimper ; l'inflation inquièt...

Indice du marché de l’assurance Marsh T1 2022 : les tarifs des assurances co...

marsh
marsh9653
28/04/2022 Communiqué

Rapport ESG Marsh : Le risque ESG doit être entièrement pr...

Le focus de l’évaluation ESG semble se focaliser sur l’aspect environnement...

marsh
marsh9653
11/04/2022 Communiqué

Le marché des solutions d’assurance pour risques transact...

Selon un nouveau rapport de Marsh, le plus grand courtier en assurances et conse...

marsh
Marsh
10/03/2022 Communiqué

Marsh McLennan to Exit Russia Businesses

Today, Marsh McLennan (NYSE: MMC), the world’s leading professional services f...

marsh

Il n'y a aucun résultat pour votre recherche

Les cookies assurent le bon fonctionnement du site. En le consultant, vous acceptez l'utilisation des cookies. OK En savoir plus