Le marché des solutions d’assurance pour risques transactionnels est en plein essor avec un nombre record de fusions et acquisitions

fr

Selon un nouveau rapport de Marsh, le plus grand courtier en assurances et conseiller en risques au monde, les fonds de capital-investissement et les entreprises actives dans des acquisitions dans le monde entier recourent de plus en plus à des solutions d’assurance pour les risques transactionnels, dans un climat de fusions et acquisitions global sans précédent.

<< Retour
11/04/2022 | Communiqué
  • marsh9653

Les tendances mondiales

Les assurances de risques transactionnels comprennent des polices qui couvrent des risques liés aux reprises, notamment l’assurance R&W (representations and warranties) ou l’assurance W&I (warranty & indemnity). Le « Rapport sur l’assurance des risques transactionnels 2021 » révèle que les limites d’assurance transactionnelle placées par Marsh dans le monde entier s’élevaient à 81,1 milliards USD en 2021. Cela représente une hausse de 73 % par rapport à 2020, qui était également une année record. Selon le rapport, cette forte augmentation a pesé tant sur la capacité financière que les assureurs peuvent utiliser pour les transactions que sur la capacité en ressources humaines à répondre à la forte demande. Dans certains cas, cela a entraîné une augmentation des primes, principalement à partir du 2d semestre 2021, les assureurs ayant eu du mal à répondre à la demande d’assurance W&I en raison du volume élevé des transactions.

La situation en Europe ?

En 2021, l’utilisation des assurances de risques transactionnels a fortement augmenté en Europe, soutenue par les volumes d’acquisitions records dans la région. En Europe (ainsi qu’au Moyen-Orient et en Afrique), Marsh a placé près de 1000 polices de risque transactionnelles pour des transactions d’une valeur d’entreprise totale de plus de 277 milliards de dollars US et des limites de plus de 35,9 milliards de dollars US.

Quelles ont été les tendances remarquables ?

  • En raison de la forte demande pour les assurances, nous avons constaté, surtout au T4, que les assureurs sont devenus plus sélectifs dans la cotation des transactions, avec pour conséquence une pression sur les primes
  • L’ampleur des transactions pour lesquelles des assurances ont été souscrites a été plus grande
  • Syndicats avec plusieurs assureurs sur 1 transaction pour mieux répartir les risques
  • Augmentation significative des solutions d’assurance notamment pour le risque fiscal et les risques spécifiquement identifiés en cas de reprise.
  • Les assureurs regardent au-delà des frontières et proposent plus souvent des solutions pour des acquisitions en Europe orientale, au Moyen-Orient et en Afrique
  • Une augmentation de 44 % du nombre de déclarations de sinistre en 2021. Cette tendance devrait se poursuivre et peut-être se renforcer compte tenu du nombre record de polices placées et du nombre de reprises.

Quelles sont les perspectives pour 2022 ?

Les nouveaux acteurs sur le marché de l’assurance créent une concurrence féroce entre assureurs et augmentent la capacité d’assurance disponible.  Par conséquent, les niveaux de prime majorés du 2d semestre 2021 ne dureront probablement pas sur le long terme. Peut-être bien à court et moyen terme.

Dans le cadre de processus de vente compétitifs, la solution d’assurance est de plus en plus souvent formellement liée à la transaction elle-même. L’assurance est presque littéralement annexée au contrat de reprise. On parle dès lors de « stapled insurance solution ». Cette tendance se poursuivra dans les mois à venir pour toute la région. Cette pratique est très souvent appliquée en Europe, car elle permet aux vendeurs de mieux contrôler le bon déroulement du processus de vente, d’accroître la concurrence entre les soumissionnaires et de maximiser la couverture de la police.

Belgique

Bien que l’utilisation des assurances en cas de reprises en Belgique soit légèrement à la traîne par rapport aux pays voisins, nous pouvons affirmer que, surtout depuis 2020 et 2021, la solution est de plus en plus présente dans les transactions belges. Le grand nombre de reprises par des parties étrangères joue certainement un rôle en la matière. Par ailleurs, plusieurs demandes d’indemnisation fortement médiatisées à la suite de reprises (Omega Pharma, RSC Anderlecht, Ontex) ont peut-être fait en sorte que les parties préfèrent opter pour une solution d’assurance plus sûre. En outre, par le passé, la croyance erronée selon laquelle la solution serait particulièrement adaptée aux « méga-deals » anglo-saxons a souvent prévalu, ce qui n’est absolument pas le cas.  

Amérique du Nord

Dans un contexte sans précédent de croissance des activités de fusions-acquisitions dans la région, Marsh a placé une couverture pour 999 transactions pour 37,86 milliards de dollars US de limites assurées  ; une hausse de 71 % par rapport à 2020.

Quelles ont été les tendances remarquables ?

  • Primes d’assurance majorées dans le contexte d’une activité transactionnelle en plein essor
  • Des assureurs qui luttent pour suivre le volume des demandes des clients
  • Augmentation du volume des transactions et limites assurées
  • Les solutions d’assurance où il n’y a plus de possibilités de recours sur les Vendeurs sont de plus en plus fréquentes.
  • Des franchises qui restent stables
  • Augmentation significative de l’assurance des risques fiscaux 
  • Nombre inférieur de déclarations de sinistre introduites suite à l’impact du Covid-19, mais compte tenu de l’augmentation des placements en 2021, Marsh s’attend à une augmentation du nombre des demandes d’indemnisation dans les années à venir

Quelles sont les perspectives pour 2022 ?

Les activités de fusions et acquisitions devraient rester robustes en 2022 et la demande en assurances pour les risques transactionnels devrait rester élevée. Les assureurs renforcent leurs équipes pour répondre à la demande, mais à court terme, les primes devraient rester légèrement plus élevées. À terme, elles redescendront sous les niveaux du 4e trimestre en 2021. On s’attend toutefois à ce que les assureurs mettent davantage l’accent sur la qualité des risques et appliquent une politique de souscription plus disciplinée, à l’instar de quelques demandes d’indemnisation récentes.

Nils Janssens, Senior Client Executive MARSH conclut :  « L’année dernière a été extraordinaire pour les fusions et acquisitions dans de nombreuses régions et secteurs. L’augmentation de la demande mondiale prouve que l’assurance des risques transactionnels est une solution éprouvée sur le marché des acquisitions et qu’elle est considérée tant par les acheteurs que par les vendeurs comme un élément important d’un processus d’acquisition réussi. Nous nous attendons à ce que cette demande se poursuive en 2022 et nous collaborons avec nos clients au développement et à la mise en place de solutions innovantes pour gérer leurs risques d’acquisition et protéger leurs investissements. »

Retour vers le haut | << Retour

Communiqués liés

marsh9653
22/06/2022 Communiqué

Selon une enquête réalisée par Marsh et Microsoft, l'augm...

Après trois années de perturbations incessantes sur le lieu de travail, de tra...

marsh
marsh9653
19/05/2022 Communiqué

La COVID-19 et une planification d’entreprise efficace eng...

La Belgique ne semble pas être le meilleur élève de la classe dans le secteur...

marsh
marsh9653
18/05/2022 Communiqué

Les cybertarifs continuent de grimper ; l'inflation inquièt...

Indice du marché de l’assurance Marsh T1 2022 : les tarifs des assurances co...

marsh
marsh9653
28/04/2022 Communiqué

Rapport ESG Marsh : Le risque ESG doit être entièrement pr...

Le focus de l’évaluation ESG semble se focaliser sur l’aspect environnement...

marsh
marsh9653
11/04/2022 Communiqué

Le marché des solutions d’assurance pour risques transact...

Selon un nouveau rapport de Marsh, le plus grand courtier en assurances et conse...

marsh
Marsh
10/03/2022 Communiqué

Marsh McLennan to Exit Russia Businesses

Today, Marsh McLennan (NYSE: MMC), the world’s leading professional services f...

marsh

Il n'y a aucun résultat pour votre recherche

Les cookies assurent le bon fonctionnement du site. En le consultant, vous acceptez l'utilisation des cookies. OK En savoir plus