Prévisions 2021-2022 : La coordination mondiale est très insuffisante pour une reprise sereine

fr de

La surperformance américaine engendre des sorties de politiques monétaires désordonnées. C’est le pire des scénarios pour les investisseurs. 

<< Retour
24/06/2021 | Communiqué
  • Dr Mathilde Lemoine

Dr. Mathilde Lemoine, Chef économiste du groupe Edmond de Rothschild, a publié ses nouvelles prévisions de croissance, d’inflation et de taux de change pour 2021 et 2022 :

  • Même si le rebond de croissance est vif en lien avec le déconfinement et le taux de vaccination dans les pays développés, Mathilde Lemoine s’inquiète de l’effet conjugué de la reprise des cas de Covid en Asie et du trop faible taux de vaccination.
  • Contrairement aux organisations internationales, la prévision de croissance mondiale a été révisée à la baisse en 2021. En revanche, les pays de l’ASEAN dont la croissance déçoit pourraient connaître un rebond de croissance plus fort en 2022 qu’en 2021.
  • La Chef Economiste appelle à un engagement du G20 en faveur d’une immunité collective. Sinon, le redémarrage de la croissance mondiale va être plus poussif qu’anticipé et surtout plus inégalitaire.
  • La surperformance américaine engendre des sorties de politiques monétaires désordonnées. C’est le pire des scénarios pour les investisseurs. 

Dans sa dernière publication, la Chef économiste du Groupe Edmond de Rothschild a mis en avant le décalage entre la surperfomance américaine, la reprise en zone euro, et une croissance asiatique pénalisée par le faible taux de vaccination moyen et la persistance de restrictions aux frontières. Selon elle, la croissance mondiale pourrait se tasser en 2021 par rapport aux attentes. Elle anticipe ainsi une croissance mondiale à 5,2 % en 2021, sous l’hypothèse d’un engagement du G20 à viser l’immunité collective, et de 4,9 % en 2022.

« Pour que le redémarrage de l’économie mondiale soit plus homogène, il va falloir que le G20 s’engage sur la recherche d’une immunité collective. Le manque d’engagement des chefs d’États et de gouvernements en faveur de l’immunité collective décale dans le temps une reprise homogène de l’économie mondiale », analyse Mathilde Lemoine.   

L'analyse :

  1. La reprise est directement corrélée à la levée des contraintes sanitaires, qui elles-mêmes sont influencées par le taux de vaccination. Or, la recherche de l’immunité collective qui nécessite un taux de vaccination de 70 % à 80 % en fonction des sources ne fait pas l’objet d’un consensus au sein du G20 qui représente 85 % de la population mondiale et deux tiers de la croissance mondiale. La position de l’Union européenne est intenable, selon Mathilde Lemoine. Elle souhaite maîtriser et décider des doses de vaccin qui vont être transmis aux pays les plus pauvres via le dispositif Covax qu’elle a contribué à créer. En conséquence, l’ampleur de la reprise mondiale reste soumise à la résurgence épidémique, ce qui continue à peser sur les perspectives de croissance tendancielles.  
  2. Le dynamisme de la reprise va continuer d’être décalé entre les Etats-Unis et la zone euro. Outre-Atlantique, le plan « Infrastructure » devrait limiter l’effet dépressif de la fin des aides versées aux ménages. En Europe, la mise en œuvre du Fonds de relance « Next generation » devrait engendrer 0,2 point de croissance supplémentaire fin 2022. Mais la situation conjoncturelle de la zone euro repose sur l’investissement public et privé et donc sur la capacité de la Banque centrale européenne à maintenir des conditions de crédit accommodantes pour les PME.
  3. En Asie, tant que les économies du Sud-Est restent soumises aux mesures d’endiguement du virus, l’hétérogénéité de la reprise est trop forte pour qu’elle soit solide et efface les conséquences de la pandémie sur le niveau de PIB par habitant. Les équipes de recherche anticipent une accélération de la croissance de l’Asie et des pays de l’ASEAN en 2022, faisant suite à une reprise plus timide qu’anticipé en 2021.  

Les hétérogénéités de la reprise, détaillées dans le document ci-joint, rendent disparates les politiques de sortie des soutiens monétaires décidés face à la pandémie. C’est le pire des scénarios pour les investisseurs et les gouvernements qui pourraient en conséquence avoir à faire face à une instabilité financière sauf si une coordination est décidée comme après la crise financière.  

« Le changement de paradigme de la Réserve fédérale pour un objectif d’inflation moyenne a des conséquences aujourd’hui sous-estimées par les investisseurs », analyse Mathilde Lemoine. « En ayant redéfini son objectif d’inflation, la banque centrale américaine contraint les autres banques centrales à se positionner par rapport à elle. Les Européens sont en train de perdre l’autonomie monétaire que leur avait conférée la coordination globale des orientations de politiques monétaires. Face à ces divergences, seul le renforcement de la coordination mondiale serait de nature à limiter la volatilité et la hausse de la prime de risque », poursuit-elle.

À plus long terme, Mathilde Lemoine continue de considérer que la pandémie de Covid-19 va durablement affecter l’offre de travail. Selon elle, les pays qui ne mettront pas en œuvre de politique visant à éviter une dégradation de la qualité de l'offre de travail verront leur capacité de remboursement de la dette publique s’affaiblir. À ce jeu, l’Europe est en retard en la matière, par rapport aux États-Unis de Joe Biden et à la Chine de Xi Jinping. 

Retour vers le haut | << Retour

Communiqués liés

Caroline Gauthier Co-responsable de la Gestion Actions Edmond de Rothschild
02/09/2021 Carrières

Edmond de Rothschild renforce son équipe d'investissement a...

Edmond de Rothschild Asset Management renforce ses équipes de gestion en accuei...

Edmond de Rothschild
Johnny El Hachem-CEO Edmond de Rothschild Private Equity-Source EDR
01/09/2021 Communiqué

Edmond de Rothschild Private Equity franchit une nouvelle é...

La plateforme de Private Equity du groupe dépasse désormais les 3 milliards d...

Edmond de Rothschild
Edmond-de-Rothschild-2
08/07/2021 Communiqué

Changement de régime pour la FED et les marchés

Un changement de régime s’opère progressivement en toile de fond sans avoir ...

Edmond de Rothschild
Dr Mathilde Lemoine
24/06/2021 Communiqué

Prévisions 2021-2022 : La coordination mondiale est très i...

La surperformance américaine engendre des sorties de politiques monétaires dé...

Edmond de Rothschild
Johnny El Hachem-CEO Edmond de Rothschild Private Equity-Source EDR
18/06/2021 Communiqué

Edmond de Rotschild private equity poursuit son implication ...

Ginkgo 3 est le troisième fonds, dédié à la réhabilitation durable de frich...

Edmond de Rothschild
Edmond
27/05/2021 Communiqué

Pearl Infrastructure Capital poursuit ses investissements da...

Né d’un partenariat entre le groupe Edmond de Rothschild et une équipe exper...

Edmond de Rothschild

Il n'y a aucun résultat pour votre recherche

Les cookies assurent le bon fonctionnement du site. En le consultant, vous acceptez l'utilisation des cookies. OK En savoir plus