EY : L’industrie européenne de la gestion d’actifs joue un rôle crucial et toujours plus conséquent dans le financement de « l’économie réelle »

fr de

Les gestionnaires d’actifs européens détiennent des titres de créance européens pour un montant égal au tiers de l’encours des crédits bancaires européens, et 43% du total des prêts à des non-résidents. Le capital détenu par les gestionnaires d’actif équivaut à presque 40% du capital flottant des sociétés européennes

<< Retour
  • ey

Ce qui fait que la taille de l’industrie est si remarquable est son taux de croissance. Une comparaison des données de l’OCDE de 1980 pour le Royaume-Uni avec des données comparables actuelles met en évidence la multiplication par six de la croissance de l’industrie en un peu plus de 30 ans. Ce fait s’explique par l’accroissement, le vieillissement et l’enrichissement des populations et cette tendance ne montre aucun signe de ralentissement. La gestion d’actifs est un succès en Europe. Dès lors, les décideurs doivent reconnaître le potentiel de l’industrie de la gestion d’actifs à jouer un rôle encore plus important dans le financement de « l’économie réelle

Michael Ferguson, EMEIA Regulated Funds Practice et Luxembourg Wealth & Asset Management Leader auprès d’EY Luxembourg

Le rapport Societal and Economic Impacts of the European Asset Management Industry, publié par Jens Hagendorff, professeur de finance et d’investissement à l’université d’Edinbourg, et sponsorisé par EY vient de paraître. Selon ce rapport, sur base des coûts salariaux, des impôts prélevés et des revenus du secteur, l’estimation de la contribution de l’industrie européenne de la gestion d’actifs au PIB européen s’élève en moyenne à 0,35% par an et offre un fort potentiel afin de combler le vide laissé par les banques dans l’apport de financement à l’économie européenne.

L’industrie européenne de la gestion d’actifs est importante, avec des actifs sous gestion supérieurs à 115% du PIB européen (soit presque 17.000 milliards d’euros). Elle fournit non moins de 95.000 emplois directs dans toute l’Europe et 530.000 emplois indirects à temps plein. Sa valeur ajoutée est particulièrement significative au Royaume-Uni où elle contribue annuellement à 1% du PIB ainsi qu’en France, où elle contribue à 0,5% du PIB annuel. En termes absolus, les chiffres sont également très significatifs. En effet, le rapport estime une valeur annuelle ajoutée pour l’industrie à l’échelle européenne de l’ordre de 50 milliards d’euros.

Michael Ferguson, EMEIA Regulated Funds Practice et Luxembourg Wealth & Asset Management Leader auprès d’EY Luxembourg, commente : « Ce qui fait que la taille de l’industrie est si remarquable est son taux de croissance. Une comparaison des données de l’OCDE de 1980 pour le Royaume-Uni avec des données comparables actuelles met en évidence la multiplication par six de la croissance de l’industrie en un peu plus de 30 ans. Ce fait s’explique par l’accroissement, le vieillissement et l’enrichissement des populations et cette tendance ne montre aucun signe de ralentissement. La gestion d’actifs est un succès en Europe. Dès lors, les décideurs doivent reconnaître le potentiel de l’industrie de la gestion d’actifs à jouer un rôle encore plus important dans le financement de « l’économie réelle ».

Le rôle des gestionnaires d’actifs dans le financement de l’économie réelle est d’ores et déjà essentiel
En 2012, l’industrie de la gestion d’actifs détenait des titres de créance émis par des résidents de la zone euro pour l’équivalent de 4.000 milliards d’euros. Ceci équivalait à 23% de l’encours des titres de créance et à 32% de la valeur des crédits bancaires de la zone euro. Ce ratio s’élevait à 43% en excluant les prêts hypothécaires des chiffres des prêts bancaires.

Ces chiffres sont tout particulièrement élevés au Royaume-Uni où les titres de créance gérés par l’industrie correspondent à 26% du total des titres de créance mais à 82% des crédits bancaires et à 87% des crédits bancaires hors prêts hypothécaires.

Ce rapport traite également du financement du capital. En 2012, les gestionnaires d’actifs européens ont géré des valeurs en actions équivalentes à 1.374 millions d’euros, ce qui correspond à 31% de la valeur boursière des sociétés cotées dans la zone euro et presque 40% du capital flottant des sociétés européennes cotées.

Jens Hagendorff, professeur de finance et d’investissement à l’université d’Edinbourg et auteur du rapport commente : « L’épargne à long terme et la gestion des risques sont au cœur de ce que l’industrie met à disposition, ce qui la rend adéquate pour fournir du financement à long terme aux entreprises européennes. En tant que telle, l’industrie constitue un lien essentiel entre les investisseurs et les besoins de l’économie réelle ».
« Il est également à noter que l’industrie européenne de la gestion d’actifs n’implique pas une garantie de renflouement coûteuse et peut dès lors proposer des services de financement plus efficaces en termes de coûts que les banques, induisant dès lors des économies significatives pour la société ».

L’industrie se comporte comme un acteur responsable de l’environnement des entreprises à l’échelle européenne

Selon ce rapport, presque 500 millions d’euros de la valeur de marché des actions européennes sont dus au rôle joué par les gestionnaires d’actifs européens dans l’amélioration de la gouvernance d’entreprise des sociétés dans lesquelles ils investissent.

Michael Ferguson ajoute : « Nous apportons tout notre soutien aux initiatives de recherches telles que celles poursuivies par ce rapport, car elles constituent des outils essentiels à une meilleure communication de la manière avec laquelle notre industrie répond aux besoins essentiels de la société européenne. La manière dont nous, gestionnaires d’actifs, influençons significativement et positivement l’économie européenne, revêt une importance significative pour le rôle que nous devons jouer dans le financement de cette économie. Les décideurs, les média, les pairs et le public au sens large ont tous besoin d’être sensibilisés au potentiel dont nous disposons afin d’atteindre cet objectif important qui est classé en tête de l’agenda des instances réglementaires européennes et internationales ».

Retour vers le haut | << Retour

Communiqués liés

Deloitte New Partners Managing Directors
19/05/2022 Carrières

Deloitte nomme 21 nouveaux Partners et Managing Directors

Démontrant sa pleine confiance en un avenir prometteur, Deloitte Luxembourg a n...

Deloitte
ERG's logo (002)
19/05/2022 Communiqué

ERG notes that English High Court confirms breaches of dutie...

Eurasian Resources Group (“ERG” or “the Group”), a leading diversified n...

Eurasian Resources Group
Post
19/05/2022 Communiqué

POST Luxembourg présente les principales cybermenaces recen...

Chaque trimestre, l’équipe Cyberforce de POST Luxembourg expose dans un rappo...

POST Luxembourg
Sogelife

Sogelife poursuit sa transformation digitale et lance l'e-si...

Suite au lancement de mysogelife.com, espace dédié à la clientèle pour consu...

Sogelife
shutterstock 636510281
19/05/2022 Communiqué

L’ILNAS organise un petit-déjeuner « Technical Standardi...

Le Cloud Computing est désormais une technologie incontournable de la digitalis...

ILNAS
NPT-1 (002)
18/05/2022 Communiqué

Goodyear réimagine le pneumatique pour un avenir de la mobi...

Le paysage de la mobilité évolue et nous entrons dans une nouvelle ère pour n...

Goodyear

Il n'y a aucun résultat pour votre recherche

Les cookies assurent le bon fonctionnement du site. En le consultant, vous acceptez l'utilisation des cookies. OK En savoir plus