Enovos publie le Trendwatch 2020

fr en de

Une mise en oeuvre de la transition énergétique plus lente que prévu.

<< Retour
31/01/2013 | Publication
  • Enovos - Trendwatch  2020

Enquête auprès d’experts sur la transition énergétique : les énergies renouvelables seront de plus en plus utilisées à l’avenir :

  • 95 % des experts sont favorables à l’expansion de l’éolien.
  • 83 % sont d’avis que les mesures engagées par leur gouvernement en faveur de la transition énergétique ne sont pas suffisantes.
  • 55 % des experts s’attendent à ce que les Smart Grids (réseaux de distribution intelligents) se généralisent d’ici 2030; 75 % pensent de même pour les Smart Meters (compteurs intelligents).
  • 82 % des experts pronostiquent que la réhabilitation énergétique permettra une diminution de 30 % de la consommation d’énergie des bâtiments fonctionnels existants d’ici 2030.
  • 72 % des experts prévoient que, d’ici 2030, un foyer sur cinq sera une Smart Home (maison intelligente), commandable à distance.
  • 65 % des experts pensent que les fournisseurs d’énergie joueront un rôle déterminant dans la distribution des véhicules électriques.
  • 75 % sont d’avis que, d’ici 2030, une toute nouvelle technologie de batterie se sera imposée.

Voici les principaux résultats de l’étude sur le futur ENOVOS TRENDWATCH 2020 commandée par le Groupe Enovos et remise aujourd’hui par Dr Sabine Graumann, TNS Infratest Business Intelligence, à Monsieur Etienne Schneider, Ministre de l’Économie et du Commerce extérieur au Luxembourg. Pour réaliser cette étude, TNS a interrogé en automne 2012 375 experts luxembourgeois, allemands, français et belges au sujet de l’avenir du secteur de l’énergie.
 

Les énergies renouvelables, piliers de la fourniture d’énergie
Les experts de tous les pays sont unanimes, l’approvisionnement en énergie va évoluer radicalement au cours des vingt prochaines années : les énergies renouvelables seront de plus en plus utilisées. 95 % des experts plaident pour le développement de l’éolien, 81 % préfèrent la géothermie et 76 % prévoient une augmentation de la part du photovoltaïque au cours des vingt prochaines années. 42 % des personnes interrogées estiment que le gaz naturel est la seule source d’énergie fossile qui se développera dans les vingt prochaines années. 37 % des experts sont favorables à une sortie de l’énergie nucléaire. Toutefois, 61 % des spécialistes français interrogés plaident pour la poursuite de l’expansion de l’énergie nucléaire.

Des opportunités économiques pour le secteur de l’énergie et de nouveaux acteurs du fait de nouveaux domaines d’activité
Les fournisseurs d’énergie prévoient d’endosser les rôles de « gestionnaire de production », de « fournisseur virtuel » et de  « partenaire d’efficacité », et de proposer à leurs clients des services de conseil. Un expert sur deux pense que, dès 2020, une participation au chiffre d’affaires de dix pour cent peut ainsi être réalisée. Six experts sur dix s’attendent à ce que, d’ici 2030, les entreprises de télécommunication se chargent de la comptabilité (devenue plus complexe) des fournisseurs d’énergie. La percée sur le marché de l’énergie d’acteurs étrangers au secteur, tels que Rewe, Google ou Amazon, est également probable d’ici 2030.

Des mesures politiques insuffisantes pour la mise en oeuvre de la transition énergétique
83 % des experts sont d’avis que les mesures engagées par leur gouvernement en faveur de la transition énergétique ne sont pas suffisantes. 80 % considèrent que la mise en oeuvre de la transition énergétique doit passer par des mesures fiscales incitatives et 70 % par des directives publiques rigoureuses. Pour Etienne Schneider, Ministre de l’Économie et du Commerce extérieur au Luxembourg, « il s’agit de continuer à porter le développement des énergies renouvelables en vue de réduire à long terme notre dépendance face aux importations d’énergie et, ainsi, en tenant compte des coûts, de développer de nouveaux secteurs d’activité qui conduiront à la création de nouveaux emplois ».

Le consommateur final paie
62 % des personnes interrogées sont convaincues que c’est le consommateur final qui devra payer la transition énergétique, et non les industries ou les entreprises. Seuls 27 % des experts pensent que le consommateur final est prêt à payer nettement plus pour des produits et des prestations énergétiques certifiés « verts ». Selon 86 % des experts, le prix et la commodité sont des facteurs cruciaux pour la décision d’achat dans le secteur de l’énergie.

Lentement mais sûrement, les réseaux intelligents se développent
Dans un système énergétique comprenant une part élevée d’énergies renouvelables, le développement de réseaux intelligents est incontournable. Toutefois, celui-ci reste jusqu’à présent timide. 55 % des experts s’attendent à ce que les Smart Grids se généralisent d’ici 2030, 34 % pensent que cela demandera plus de temps. Les principales raisons de la faible expansion sont les problèmes d’acceptation, par exemple de la part des citoyens, et les coûts d’investissement élevés.

Le développement des réseaux intelligents s’accompagne de l’introduction dans les foyers d’appareils de mesure électroniques, les Smart Meters. 75 % des experts prévoient que, d’ici 2030, plus de 90 % des foyers seront équipés de Smart Meters. Plus de la moitié des experts français et luxembourgeois estiment que ce seuil sera franchi dès 2020, car leurs pays proposent le remplacement gratuit des anciens compteurs. Selon les experts, les nouvelles fonctionnalités des Smart Meters s’imposeront auprès des consommateurs à des rythmes différents. 61 % sont d’avis que, d’ici 2020, dix pour cent des foyers bénéficieront d’avantages sur les tarifs de l’électricité en fonction de l’heure. 83 % des experts estiment possible, d’ici 2030, le pilotage par Smartphone de la consommation d’énergie privée. 44 % pensent que cette offre sera introduite dès 2020. D’après 47 % des personnes interrogées, le contrôle direct de la charge, qui permet aux fournisseurs d’électricité de déconnecter les appareils domestiques afin de faire réaliser des économies au consommateur, ne s’imposera que progressivement d’ici 2030, voire plus tard ; principalement parce que tous les foyers ne souhaitent pas autoriser l’accès à distance à leurs appareils.

Les Smart Buildings au-delà de l’efficacité énergétique / Smart Home : une consommation d’énergie réduite alliée à un confort supérieur
82 % des experts s’attendent à ce que, grâce à la réhabilitation énergétique, les bâtiments fonctionnels tels que les immeubles de bureaux économisent, d’ici 2030, près de 30 % de leur consommation d’énergie actuelle. Parmi eux, 89 % des experts allemands, 85 % des belges, 75 % des français et 71 % des luxembourgeois.

En outre, 60 % des experts pensent que, d’ici 2030, tous les bâtiments fonctionnels seront commandés automatiquement. L’automatisation concernera le chauffage, la climatisation, la déshumidification, l’aération, l’ombrage et l’éclairage. 20 % pensent qu’une automatisation généralisée des bâtiments est possible dès 2020. 40 % des experts prévoient cela d’ici 2030 seulement, 29 % après 2030.

Actuellement, tout au plus un pour cent des nouvelles constructions dans les quatre pays sont des Smart Homes. 56 % des experts allemands, 47 % des luxembourgeois, 33 % des français et 27 % des belges estiment qu’une augmentation à 20 % de la part des Smart Homes dans les nouvelles constructions est possible d’ici 2020. 72 % des experts sont d’avis que, d’ici 2030, un foyer sur cinq sera une Smart Home qui peut être commandée à distance. 83 % pensent qu’une adaptation automatique de l’espace aux profils individuels et indépendante du lieu sera possible d’ici 2030.

Les systèmes d’assistance adaptés aux personnes âgées sont essentiels pour leur permettre de continuer à vivre dans leur maison en toute autonomie. 91 % des experts allemands, 75 % des français, 74 % des belges et 73 % des luxembourgeois pronostiquent l’utilisation de ces systèmes d’aide dans les foyers au plus tard en 2030. 71 % des experts sont d’avis que les promoteurs immobiliers réaliseront au plus tard d’ici 2030 dix pour cent de leur chiffre d’affaires avec une gestion sociale du logement et des services relatifs à l’accompagnement des personnes âgées.

En 2020, d’après 18 % des experts, au moins dix pour cent de la population vivra dans une habitation intergénérationnelle, composée de logements individuels pour diverses générations et d’espaces communs. 61 % des experts pensent que ce scénario se produira au plus tard d’ici 2030.

Smart Mobility – le triomphe de l’électromobilité découlera de nouvelles infrastructures et technologies d’entraînement
76 % des personnes interrogées sont d’accord pour dire que l’engagement de leur gouvernement national respectif à atteindre un taux de pénétration déterminé des véhicules électriques d’ici 2020 n’est pas réaliste. Seuls les experts français sont à 44 % confiants que deux millions de véhicules électriques immatriculés puissent être en circulation d’ici 2020, pour la simple et bonne raison que les institutions publiques ont été sommées de passer aux véhicules électriques.

Toutefois, la condition pour que les véhicules électriques soient plus respectueux de l’environnement que les véhicules à essence ou diesel est qu’ils soient alimentés avec de l’électricité provenant d’énergies renouvelables. Cet objectif n’est pas non plus réalisable du point de vue des experts interrogés. Seuls 23 % d’entre eux estiment que 70 % des véhicules électriques pourront être alimentés avec de l’électricité issue des énergies renouvelables d’ici 2020. 30 % pensent que ce taux sera atteint entre 2020 et 2030.

Le rôle des fournisseurs d’énergie dans le domaine de l’électromobilité ne doit pas être sous-estimé. 65 % des experts pensent que les fournisseurs d’énergie joueront un rôle déterminant dans la distribution des véhicules électriques.

L’économie et la politique investissent de façon soutenue dans le développement de technologies d’entraînement alternatives. 75 % des experts interrogés sont d’avis que, d’ici 2030, une toute nouvelle technologie de batterie se sera imposée. 51 % pensent qu’en 2020 les véhicules électriques seront principalement équipés d’entraînements hybrides plug-in. Il s’agit là toutefois d’une technologie de transition. 68 % des experts s’attendent à ce que, d’ici 2030, la technologie des piles à combustible soit aboutie et proposée à des prix abordables. Les principaux obstacles au succès des véhicules électriques sont pour 99 % des experts les coûts d’acquisition élevés, pour 81 % la faible autonomie et la durée de vie limitée des batteries.

85 % des experts sont d’avis que, d’ici 2030, l’infrastructure relative à l’électromobilité (stations de charge et systèmes Park & Ride intelligents) sera généralisée sur les parkings publics et couverts. 70 % des experts estiment que les stations de charge rapide permettant un rechargement en seulement trente minutes seront généralisées d’ici 2030. Plus de la moitié des experts pensent que ces stations de charge seront exploitées dès 2020, principalement par les entreprises d’approvisionnement en énergie.

53 % des experts s’attendent à ce que les systèmes Park & Ride des grandes villes soient exclusivement réservés aux véhicules électriques en 2030. 72 % des personnes interrogées pensent que la « Mobility on Demand », c’est-à-dire le partage de véhicules avec système de réservation et de paiement mobile transparent, s’imposera définitivement d’ici 2030.

D’après 38 % des experts, une prime à la casse pour les véhicules traditionnels sera établie d’ici 2030. 64 % s’attendent à ce que, d’ici 2030, les incitations financières soient supprimées et que les véhicules électriques soient uniquement récompensés par des zones de parking spéciales ou des voies spéciales.

Les premiers résultats ont été présentés à l’occasion de l’ENOVOS FUTURE SUMMIT le 22 novembre 2012. Le rapport complet ENOVOS TRENDWATCH 2020 peut désormais être téléchargé gratuitement sur www.enovos-future-summit.eu.

Retour vers le haut | << Retour

Communiqués liés

Enovos
31/08/2022 Communiqué

Augmentation des tarifs du gaz naturel

Comme annoncé depuis quelques semaines, Enovos devra augmenter ses tarifs pour ...

Enovos
Photo Unicef 2022

Enovos soutient l’initiative COVAX

Distribution équitable des vaccins COVID-19 à travers le monde.

Enovos
Enovos
22/01/2022 Communiqué

Enovos met en garde contre une nouvelle tentative de phishi...

Aujourd’hui, plusieurs clients Enovos ont reçu un e-mail frauduleux, prétend...

Enovos
Enovos
13/01/2022 Communiqué

Enovos met en garde contre une tentative de phishing

Ce matin, plusieurs clients Enovos ont reçu un e-mail frauduleux, prétendant ...

Enovos
Enovos
03/01/2022 Communiqué

Enovos Services devient Teseos

En 2017, le Groupe Encevo a décidé de développer des activités autour des se...

Enovos
20211116 prix nova naturstroum 2021 052
23/11/2021 Communiqué

Remise des certificats du fonds nova naturstroum – 16 pro...

C’est au centre culturel du « Campus An der Dällt » à Munsbach qu’a eu...

Enovos

Il n'y a aucun résultat pour votre recherche

Les cookies assurent le bon fonctionnement du site. En le consultant, vous acceptez l'utilisation des cookies. OK En savoir plus