BNP Paribas accélère son calendrier de sortie complète du charbon

fr en

BNP Paribas élargit à la totalité des pays de l’OCDE son objectif de fin en 2030 de l’utilisation du charbon par ses clients producteurs d’électricité.

<< Retour
12/05/2020 | Communiqué
  • Bâtiments BNP Paribas

Depuis 2011, BNP Paribas n’a cessé de resserrer ses critères de financement des activités liées au charbon, en particulier la production d’électricité utilisant ce combustible.

Depuis 2017, BNP Paribas n’a plus financé un seul nouveau projet de centrale à charbon dans le monde et s’interdit tout mandat de conseil à l’achat ou à la vente pour ce type d’actifs. En 2019, la banque a adopté des dates butoirs (2030 pour l’Union Européenne et 2040 pour le reste du monde) au-delà desquels ses clients producteurs d’électricité ne pourront plus utiliser de charbon. En 2019, la part de charbon dans la production d’électricité est déjà passée en moyenne en-dessous des 18% chez les clients de BNP Paribas, alors qu’elle est de 38% pour l’ensemble des compagnies d’électricité mondiales[1].

Parallèlement, la banque a été en 2017 la première des 35 plus grandes banques mondiales à cesser toute relation avec les entreprises spécialisées dans l’extraction de gaz de schiste et de sables bitumineux et reste aujourd’hui celle qui a les critères les plus larges, incluant les infrastructures de transport de ces pétroles et gaz non conventionnels.

Depuis plusieurs années, BNP Paribas procède à un examen minutieux de son portefeuille de clients producteurs d’électricité de manière à aligner sa politique dans ce domaine avec les objectifs de l’Accord de Paris sur le climat.

Dans la continuité de ces engagements, BNP Paribas accélère son calendrier de sortie complète du charbon :

BNP Paribas élargit à la totalité des pays de l’OCDE son objectif de fin en 2030 de l’utilisation du charbon par ses clients producteurs d’électricité. La date de fin d’utilisation du charbon par ses clients producteurs d’électricité est désormais de 2030 pour l’Union Européenne et l’OCDE, et l’engagement de fin en 2040 pour le reste du monde est maintenu. La grande majorité du portefeuille de clients producteurs d’électricité de BNP Paribas se situe dans l’Union Européenne et dans les autres pays de l’OCDE. 

Dès aujourd’hui, aucun nouveau client dont la part de chiffre d’affaires liée au charbon est supérieure à 25% ne sera accepté par BNP Paribas.

Par ailleurs, le Groupe poursuivra son engagement de mettre fin, à brève échéance, aux relations avec tout client développant de nouvelles capacités de production à base de charbon.

Toutes ces dispositions concernent tant les crédits que les financements par l’intermédiaire des marchés financiers.

Après examen du portefeuille, il apparaît que la mise en œuvre de cette politique conduira rapidement à une réduction de moitié environ du nombre d’entreprises produisant de l’électricité à partir de charbon clientes de BNP Paribas.

Les clients restant en portefeuille sont des entreprises qui sont inscrites dans une trajectoire de sortie du charbon compatible avec les objectifs de l’Accord de Paris, ou que le Groupe estime susceptibles de s’aligner dans les années qui viennent. Les équipes de BNP Paribas s’assureront de cet alignement par un dialogue constant avec les clients et prendront au fur et à mesure les décisions nécessaires en conséquence.

« Nos politiques conduites depuis près de 10 ans attestent de notre volonté d’être une grande banque internationale particulièrement avancée en matière de transition énergétique. BNP Paribas est la première banque au monde à avoir à la fois pris une date de sortie du charbon, décidé de ne pas financer les spécialistes du gaz de schiste et des sables bitumineux et acquis une position de leader sur les financements de projets d’électricité renouvelable. Au-delà du charbon et des hydrocarbures non conventionnels, nous mettons en place des outils innovants qui nous permettront d’introduire systématiquement des critères environnementaux dans nos décisions de crédit et d’aligner notre portefeuille sur les objectifs de l’Accord de Paris. » Jean-Laurent Bonnafé, Administrateur Directeur Général de BNP Paribas.

[1] Mix mondial 2018. Source AIE.

Retour vers le haut | << Retour

Communiqués liés

signature BGL BNP Paribas FLF 2020 2023 (002)
18/09/2020 Communiqué

BGL BNP Paribas renouvelle son soutien au football luxembour...

La banque et la FLF prolongent leur partenariat jusqu’en 2023.

BGL BNP Paribas
Remise de chèque Caritas Luxembourg (002)

Dans le cadre de son action « Solidarité Coronavirus », ...

Remise d’un chèque d’une valeur de 30.000 euros.

BGL BNP Paribas
Bâtiments BNP Paribas
23/07/2020 Communiqué

BGL BNP Paribas, partenaire financier des start-up

Depuis 2012, le Lux Future Lab est synonyme d’innovation. Pionnier de la « st...

BGL BNP Paribas
Béatrice Belorgey
10/07/2020 Carrières

Béatrice Belorgey nommée Présidente du Comité exécutif ...

Béatrice Belorgey est nommée Présidente du Comité exécutif de BGL BNP Parib...

BGL BNP Paribas
Bâtiments BNP Paribas
25/06/2020 Communiqué

Le Groupe BNP Paribas au Luxembourg publie son Rapport de re...

Contribuer activement à une économie responsable et durable fait partie de la ...

BGL BNP Paribas
BGL BNP Paribas
24/06/2020 Communiqué

La crise du COVID 19 amplifie certaines tendances : 5 thèm...

La difficulté de mise en œuvre des politiques économiques, l’impact de la ...

BGL BNP Paribas

Il n'y a aucun résultat pour votre recherche

Les cookies assurent le bon fonctionnement du site. En le consultant, vous acceptez l'utilisation des cookies. OK En savoir plus