Jan De Nul Group 2018 : investir durablement dans l’avenir

fr

Continuer à investir dans l’avenir avec un bilan très solide.

<< Retour
03/06/2019 | Communiqué
  • Jan De Nul Financial Report 2018

Comme nous pouvions nous y attendre, l’année 2018 a continué d’être touchée par les conditions de marché difficiles de 2017. Depuis plusieurs années consécutives, les activités de dragage internationales sont confrontées à un marché étroit à cause d'un manque d'investissements publics et privés. De plus, le secteur offshore n’a toujours pas connu de relance substantielle sur le marché du pétrole et du gaz. Jan De Nul Group s’investit toutefois considérablement depuis quelques années dans le marché des énergies renouvelables offshore et a par conséquent renforcé ses activités dans ce domaine, à la fois en Europe et à travers le monde (notamment en Asie). Les activités de génie civil du groupe se maintiennent grâce à un marché immobilier constant combiné au marché d'infrastructure classique. La division environnementale, qui représente la plus petite branche d'activité de Jan De Nul Group, reste stable.

Jan De Nul Group a réalisé dès lors un chiffre d’affaires annuel de 1 708 millions d’euros en 2018. L’EBITDA s’élevait à 277 millions d’euros, soit 16,22 % du chiffre d’affaires, un résultat conforme à la moyenne du secteur. Jan De Nul Group continue à se démarquer par un bilan très solide, des capitaux propres de plus de 2,8 milliards d’euros et un ratio de solvabilité de 73 %. Le groupe peut aussi compter sur un niveau de liquidité toujours solide, en affichant un excédent net de trésorerie de 376 millions d’euros.

Alors que les conditions du marché sont plus difficiles, Jan De Nul Group continue d'investir dans son avenir : la valeur d'investissement totale de ses investissements en cours dans la construction de dragues s’élevait à 400 millions d'euros fin 2018. En juillet 2018, il a acquis le navire d’installation auto-élévateur offshore Taillevent afin d’offrir immédiatement une capacité accrue aux activités éoliennes offshore du groupe. La confiance de Jan De Nul en l’avenir de ce marché est également confirmée par la commande du Voltaire, un navire d'installation nouvelle génération, en début d'année. Le navire sera livré début 2022 et sera en mesure d'installer des éoliennes jusqu’à 270 mètres de hauteur, une première sur le marché.

Jan De Nul Group envisage donc l’avenir avec confiance. Même dans des conditions de marché qui pourraient rester volatiles, le groupe est capable de faire la différence. La preuve en est donnée par son carnet de commandes plus important de 3,3 milliards d’euros, représentant une augmentation de 27 % par rapport à fin 2017.

Activités en 2018

En 2018 également, la majeure partie des activités de Jan De Nul Group a porté sur le secteur maritime de dragage et offshore, générant 75 % du chiffre d'affaires total du groupe.

En 2018, Jan De Nul Group a pris part notamment à d'importants projets de protection côtière, par exemple à Texel aux Pays-Bas, où il a aménagé une digue naturelle et durable en forme de dunes et d'une zone naturelle sous-jacente afin de protéger l’île contre les effets de la mer.

Jan De Nul a également participé à la construction de plusieurs projets de parcs éoliens offshore comme ceux de Trianel, Borkum Riffgrund 2, Race Bank et Kriegers Flak. Après l'aménagement réussi de parcs complets d'éoliennes en mer (fermes éoliennes Nobelwind Offshore Wind Farm en Belgique et Tahkoluoto Offshore Wind Farm en Finlande), Jan De Nul a considérablement développé son portefeuille. En 2018, Jan De Nul Group s’est vu confier la construction du parc éolien offshore Northwester 2 en Belgique et a signé ses premiers contrats portant sur des projets éoliens en mer en dehors de l'Europe : la conception et l'installation des parcs éoliens offshore de Changhua et de Formosa 1 Phase 2 à Taïwan, et l'installation de fermes éoliennes en mer aux États-Unis.

L’exercice de 2018 confirme à nouveau l’importance persistante des activités de génie civil au sein de Jan De Nul Group, qui représentent 21 % du chiffre d'affaires total du groupe. En 2018, Jan De Nul a mené à bien des projets de génie civil et d'entretien très variés, comme la construction de bâtiments résidentiels, d’infrastructures scolaires, d'établissements de santé, d'infrastructures routières, de murs de quai, de viaducs et d'écluses. Jan De Nul Group mise ainsi de plus en plus sur le marché privé. Le groupe poursuit également son expansion ciblée dans le marché civil des Pays-Bas et du Luxembourg, en particulier dans le cadre de travaux d'infrastructure complexes.

Envisan, la division environnementale de Jan De Nul Group, se concentre sur des solutions technologiques pour l’environnement. Ses activités restent stables en constituant 4 % du chiffre d’affaires total. Pour soutenir ces activités environnementales, le groupe détient et gère six centres de traitement et de valorisation en Belgique et en France. Comme au cours des années précédentes, le segment environnemental du groupe collabore étroitement avec les équipes gérant les activités maritimes et de génie civil, tout particulièrement avec celles chargées des projets de reconstruction de friches industrielles de PSR Brownfield Developers.

Solvabilité élevée et exemption de dette nette

Au cours de l’exercice de 2018, Jan De Nul Group a conservé un niveau élevé de solvabilité en enregistrant un taux de 73 % (75 % en 2017). Ses capitaux propres ont augmenté, passant de 2 823 millions d'euros en 2017 à 2 859 millions d’euros en 2018.

Depuis l’exercice de 2014, Jan De Nul Group est totalement libéré de toute dette nette. Cela est assez remarquable compte tenu de la tendance forte et nécessaire du groupe à investir. La position de trésorerie nette s'est même améliorée en 2018 en passant à 376 millions d’euros (345 millions d'euros en 2017). Ce bilan solide est un grand atout pour Jan De Nul dans le cadre de ses futurs investissements, notamment dans sa flotte, ou pour saisir des opportunités importantes.

Répartition géographique du chiffre d'affaires

Jan De Nul Group est fortement présent en Europe. En 2018, il a réalisé 56 % de son chiffre d’affaires sur le continent européen, soit une augmentation de 10 % par rapport à l’année précédente. Cette hausse s'explique en grande partie par la part plus importante de Jan De Nul Group sur le marché européen des énergies renouvelables offshore. En 2018, Jan De Nul Group était également actif en Asie et au Moyen-Orient (19 %), en Amérique (17 %), en Afrique (7 %) et de manière limitée en Australie (1 %).

Accroissement de 27% du portefeuille de commandes

L'année 2018 s’est clôturée par un carnet de commandes de 3,3 milliards d’euros, soit une augmentation de 27 % par rapport à fin 2017. Le carnet de commandes de Jan De Nul Group comprend notamment les projets importants suivants :

En Équateur, Jan De Nul Group a signé un contrat de concession pour l’approfondissement et l’entretien du chenal d’accès de 95 kilomètres au port de Guayaquil. Il s’occupera non seulement de l’approfondissement du chenal d’accès existant, mais aussi de son entretien et de son exploitation pendant 25 ans après les travaux d’approfondissement.

Jan De Nul Group a signé un contrat pour la construction du septième parc éolien au large de la côte belge, Northwester 2. Ce contrat constitue la troisième collaboration entre Jan De Nul et le constructeur de parcs éoliens Parkwind. Le parc éolien Northwester 2 est situé à 48 kilomètres de la côte et comprendra les turbines éoliennes les plus grandes et les plus puissantes actuellement disponibles sur le marché. Les travaux débuteront en juin 2019 et dans ce cadre, Jan De Nul se charge de la conception, de l’acquisition et de l’installation des fondations, et de l’installation des câbles et des turbines éoliennes.

Le Ministère luxembourgeois du Développement durable et des Infrastructures a attribué le contrat d’élargissement du viaduc « La Passerelle » à Jan De Nul Group. Classé au patrimoine mondial de l'UNESCO, ce pont du XIXe siècle constitue l'entrée sud du centre-ville et de la gare de la ville de Luxembourg. Jan De Nul a pour mission d’élargir la surface de la route du pont.

Le Ministère du Cadre de Vie et du Développement Durable du Bénin a retenu en 2018 le concept développé en interne de Jan De Nul Group, qui prévoit la construction d’un brise-lames immergé au large de la côte afin de protéger le littoral contre l’impact de l’océan Atlantique. La structure aura pour effet que les vagues de l’océan Atlantique se briseront avant qu’elles n’atteignent la côte. Un climat à l’abri des vagues se développera entre le brise-lames immergé et le littoral. L’impact des vagues sur les plages sera considérablement réduit. Dès lors, le déplacement du sable et l'érosion deviendront moins importants. Après l’aménagement des digues immergées, des dragues suceuses à élindes traînantes de Jan De Nul Group renforceront les plages affectées avec du sable neuf, dragué. Les travaux devraient être achevés en 2021.

Investissements durables dans l'avenir

Jan De Nul Group continue d'investir dans l’avenir malgré les conditions actuellement difficiles du marché :

En mars 2019, le chantier naval Keppel Singmarine à Nantong (Chine) a livré le premier modèle d'une série de trois dragues suceuses à élindes traînantes de 3.500 m³ : l’Afonso de Albuquerque. Les deux autres navires du même type, Diogo Cão et Tristão da Cunha, ont suivi en avril 2019.

Sur le chantier naval Keppel Offshore & Marine à Singapour, la construction des deux dragues suceuses à élindes traînantes de 6.000 m³ Sanderus et Ortelius progresse bien. Les navires seront livrés d’ici la fin de 2019.

En 2018, le chantier naval COSCO à Dalian (Chine) a peaufiné la conception de la drague suceuse à élindes traînantes de 18 000 m3 et a acheté les pièces nécessaires du navire. La construction de la partie métallique de la coque a débuté en janvier 2019. Le planning fixé est totalement respecté. Le navire sera normalement livré dans le courant de l’année 2020.

En 2018, Jan De Nul Group a acheté trois navires de ravitaillement offshore. Les navires sont actuellement convertis en dragues à injection d’eau (Water Injection Dredgers ou WID). Ce type de navire est utilisé pour niveler ou approfondir le fond marin au moyen d'un système d’injection d’eau, qui provoque une suspension du sol et le fait ainsi bouger. Ces navires diesel-électriques équipés d'un système de positionnement dynamique (Dynamic Positioning ou DP) seront baptisés Giovanni Venturi, Henry Darcy et Henri Pitot.

Début avril 2019, Jan De Nul Group a commandé au chantier naval COSCO Shipping Heavy Industry (Chine) un grand navire d’installation auto-élévateur offshore. Ce navire auto-élévateur sera équipé d'une grue principale d'une capacité de plus de 3000 tonnes et pourra fonctionner dans des profondeurs de plus de 80 mètres. Il sera dès lors utilisé pour l’installation de la nouvelle génération de très grandes éoliennes offshore.

Dans un monde conscient des changements climatiques et de plus en plus soucieux de l’environnement en général, Jan De Nul Group a décidé d’équiper sa dernière génération de navires d'un ingénieux système de filtre développé par ses soins, afin d’éliminer les substances toxiques des gaz d’échappement. Les navires pourvus de ces filtres répondent aux normes d’émission européennes pour la navigation intérieure (Niveau V) les plus strictes – plus sévères que les normes actuelles de l’Organisation Maritime Internationale (IMO). Jan De Nul Group est la première entreprise dans son secteur à faire naviguer des navires qui respectent les normes d’émission européennes les plus strictes. Les navires ont reçu la qualification ULEv (« Ultra-Low Emission vessel » ou navire à très basses émissions) par l’organisme d'inspection et de classification indépendant et de renommée mondiale : le Bureau Veritas.

Rapport anuel 2018 en ligne

Sur annualreport.jandenul.com vous pouvez télécharger tout le rapport d'activités et le rapport financier de Jan De Nul Group. Nous y présentons également quelques projets clés de Jan De Nul Group en 2018.  

 

Retour vers le haut | << Retour

Communiqués liés

Taiwan - OWF presence Jan De Nul Group
17/06/2019 Communiqué

Coup du chapeau à Taïwan

Jan De Nul remporte son troisième gros contrat pour le parc éolien Formosa 2 ...

Jan De Nul
Jan De Nul commits to reduce CO2 emissions
11/06/2019 Communiqué

Jan De Nul dévoile d’ambitieux objectifs de réduction de...

Jan De Nul Group s’engage à réduire de 15% ses émissions de CO2 chaque ann...

Jan De Nul
Jan De Nul Financial Report 2018
03/06/2019 Communiqué

Jan De Nul Group 2018 : investir durablement dans l’avenir

Continuer à investir dans l’avenir avec un bilan très solide.

Jan De Nul
ULEv Sanderus - Jan De Nul Group
15/05/2019 Communiqué

Quatrième drague à émissions ultra-faibles lancée

La drague suceuse à élindes trainantes Sanderus de Jan De Nul Group a été la...

Jan De Nul
JUV Voltaire

Paré pour la prochaine génération de projets éoliens off...

Jan De Nul Group commande un troisième navire d’installation offshore, le Vol...

Jan De Nul
Finland - Oulu - TSHD Alexander von Humboldt (2)
24/01/2019 Communiqué

De la Terre de Feu à la Laponie : Jan De Nul actif dans des...

Plus de 6000 collaborateurs dans plus de 70 pays: Jan De Nul Group aime faire pa...

Jan De Nul

Il n'y a aucun résultat pour votre recherche

Les cookies assurent le bon fonctionnement du site. En le consultant, vous acceptez l'utilisation des cookies. OK En savoir plus