Au Luxembourg, les utilisateurs de services bancaires digitaux sont des adeptes prudents

fr en de

71 % des personnes interrogées au Luxembourg considèrent l’authentification à deux facteurs, l’empreinte digitale et le mot de passe comme les moyens identification les plus sûrs.

<< Retour
14/06/2019 | Communiqué
  • ING

2/3 des résidents luxembourgeois considèrent qu'ils peuvent faire des opérations bancaires en toute sécurité depuis un appareil.

Les consommateurs sont très sensibles à la sécurité lorsqu’ils utilisent des appareils pour se connecter à leur compte en banque. Il n’existe toutefois pas de consensus sur la méthode d’identification la plus sûre. 71 % des Luxembourgeois interrogés pensent que l’authentification à deux facteurs constitue le moyen le plus sûr, alors que 58 % considèrent que la reconnaissance de l’empreinte digitale et 54 % un simple mot de passe sont parmi les méthodes les plus sures.
Au Luxembourg, toutes les nouvelles technologies, comme la reconnaissance vocale, ne sont pas encore disponibles.
À la question sur le caractère sûr ou risqué de l’utilisation d’appareils, les opinions divergent davantage : 71 % des utilisateurs au Luxembourg pensent que l’utilisation d’appareils pour gérer son argent est sûr, alors que 36 % considèrent cela comme risqué.

Le partage de données ouvertes, un service mal connu

Les services de banque ouverte permettent à certains fournisseurs d’accéder à des informations financières concernant une personne qui sont détenues par une autre organisation, sous réserve que cette personne l’ait autorisé. Cette forme de partage des données présente de nombreux avantages, notamment la possibilité d’avoir une vision agrégée des finances dispersées dans différents lieux (si vous avez des comptes dans différentes banques par exemple) sur une interface unique.
La plupart des gens n’ont pas entendu parler de ce type de partage des données et, au Luxembourg, 67 % des consommateurs ne le connaissent pas. Cette statistique est intéressante, sachant que la version révisée de la directive sur les services de paiement (DSP2) entrera en vigueur d’ici peu au Luxembourg.

Dans le vaste espace des services de banque ouverte, la DSP2 jouera un rôle instrumental. En effet, à compter du 14 septembre 2019, les clients des banques, qu’ils soient des particuliers ou des entreprises, pourront donner l’accès à leurs comptes, pour consultation ou initiation de paiements, à tout prestataire tiers dûment agréé/enregistré.

Cet accès sera soumis à un niveau élevé de sécurité grâce à une authentification sophistiquée des clients et conditionné à l’autorisation expresse préalable des clients.

Méfiance initiale envers les décisions de placement automatisées mais pas d’objection pour le robot-conseiller

L'investissement par un robot n’est toujours pas envisageable par la majorité. Au Luxembourg, 74 % des personnes interrogées répondent non à la possibilité de laisser un programme informatique prendre les décisions de placement à leur place. Le chiffre est même plus élevé qu’en 2017 où 52 % des répondants luxembourgeois rejetaient toute forme d’activité financière automatisée. Les gens préfèrent garder le contrôle, même au prix de l’abandon d’avantages potentiels.
Si le programme informatique se limite à faire des suggestions et ne décide pas, 35 % des répondants au Luxembourg se disent prêts à l’utiliser.
Le robot-conseiller est une technologie relativement récente, l’hésitation est donc compréhensible.

Retour vers le haut | << Retour

Communiqués liés

Gothenburg Stock Photo (002)

Dachser Air & Sea Logistics lance ses opérations en Suède

Dachser Air & Sea Logistics entre sur le marché suédois et dispose désormais ...

Dachser
source NASA
22/07/2019 Communiqué

Ajournement du programme de lancement de la Mission d’Expl...

Kleos Space S.A. (ASX : KSS, Francfort : KS1), fournisseur de données de reconn...

Kleos Space S.A.
DE RON Henry 259x259 low (002)
22/07/2019 Carrières

Henry DE RON devient Partner

Henry DE RON a été promu Partner au sein de l’étude KLEYR | GRASSO avec eff...

Kleyr Grasso
JB Meyrier
19/07/2019 Carrières

Me Jean-Baptiste MEYRIER a rejoint MOYSE BLESER le 1er mars ...

L’étude MOYSE BLESER a le plaisir d’annoncer que Me Jean-Bapt...

MOYSE BLESER S.à r.l.
adada
19/07/2019 Communiqué

Presse professionnelle marcom: adada disrupte la vente d'esp...

Après un lancement réussi en juin dernier de sa version magazine, adada – le...

11 AOÛT Media / adada
FamilyBusiness MaketingAssets PRESS
18/07/2019 Publication

Enquête Deloitte : la transformation digitale compte parmi ...

Selon la Global Family Business Survey 2019 de Deloitte, trouver le juste équil...

Deloitte

Il n'y a aucun résultat pour votre recherche

Les cookies assurent le bon fonctionnement du site. En le consultant, vous acceptez l'utilisation des cookies. OK En savoir plus