Paul Wurth se prépare à la transformation que connaît la sidérurgie

fr en de

L’Assemblée générale ordinaire des actionnaires de la Société Anonyme Paul WURTH s’est tenue le 14 mai 2019 sous la présidence de Monsieur Michel Wurth pour notamment approuver les comptes de l’exercice 2018.

<< Retour
14/05/2019 | Communiqué
  • SAIL Bhilai Blast furnace 8

C’est à travers un programme de recherche et d’innovation ambitieux et l’élaboration de solutions tournées vers l’avenir que, d’une manière résolue, Paul Wurth fait face aux défis que représentent les grandes tendances actuelles de la «décarbonisation» et de l’«industrie 4.0» pour la sidérurgie.

Environnement économique et situation commerciale

Malgré la récente reprise de la demande, l'industrie sidérurgique est confrontée à des défis majeurs en relation avec la politique énergétique et climatique, les guerres commerciales latentes et le changement technologique provenant d’une digitalisation croissante de l’économie globale. Cette pression de transformation accrue se répercute non seulement sur la propension à investir des producteurs d'acier, mais influence également les décisions stratégiques que Paul Wurth doit engager en vue de son positionnement futur.

Pour le groupe Paul Wurth, l’année 2018 était marquée par un volume record de nouvelles commandes. Atteignant 553 millions d’euros, le montant de nouvelles commandes représente une hausse substantielle de 78% par rapport à l’exercice précédent. Près de la moitié des nouvelles commandes proviennent du segment d’activités des cokeries. Ces succès commerciaux s’expliquent en partie par le fait que Paul Wurth offre désormais la palette complète des technologies de cokerie. Mais aussi dans le domaine des hauts fourneaux Paul Wurth participe à pratiquement tous les projets de modernisation et de réfection en Europe et en Russie, grâce notamment à ses technologies de pointe. D’un point de vue géographique, le territoire russe (42%) représentait en 2018 le plus grand marché, suivi de l’Europe de l’Ouest (36%), le marché domestique traditionnel du groupe.

Activité opérationnelle

Faisant figure de première référence du consortium technologique entre Paul Wurth et Midrex Technologies, la construction d’une installation de réduction directe MIDREX® pour Tosyali en Algérie a pu être menée à bien avec succès en 2018. Avec une capacité de production annuelle de 2,5 millions de tonnes, la plus grande installation de réduction directe au monde a commencé à produire du fer préréduit vers la fin de l’année.

Par ailleurs, la mise à feu du nouveau haut fourneau No. 8 de SAIL à Bhilai en Inde a permis de clôturer un projet complexe. Avec un volume utile de 4 060 m3 et un diamètre au creuset de 13,4 mètres, ce haut fourneau est le plus grand jamais mis en service par Paul Wurth en Inde. Des technologies Paul Wurth à la pointe du progrès ont également été utilisées à l’entière satisfaction du client pour le nouveau haut fourneau No. 7 de EVRAZ NTMK en Russie. Après une période de construction de seulement 18 mois, ce haut fourneau a également été démarré en 2018.

Les résultats de l’année 2018

Le chiffre d’affaires de l’année 2018 s’élève à 424,8 millions d’euros, en hausse de 8,5% par rapport à l’exercice précédent. Ainsi le groupe clôture l’exercice 2018 avec un bénéfice net de 14,1 millions d’euros. L’Assemblée générale a approuvé la distribution d’un dividende brut inchangé de 52,5 euros par action au titre de l’exercice 2018.

Vers l’acier vert

Le développement et l'utilisation de procédés respectueux de l'environnement et climatiquement neutres façonneront l'industrie sidérurgique dans les années et les décennies à venir. Responsable pour environ 7% des émissions mondiales de CO2, l'industrie sidérurgique est l'un des plus grands émetteurs industriels de gaz à effet de serre. Compte tenu des objectifs de l'accord de Paris sur le climat visant à limiter le réchauffement planétaire, les aciéries intégrées en particulier doivent prendre des mesures drastiques pour satisfaire aux exigences de la réduction future des émissions de CO2. Un moyen d'y parvenir est la réduction du minerai de fer à base d'hydrogène, où l'hydrogène vert remplace le carbone fossile dans le processus de réduction.

Dans ce contexte, Paul Wurth a pris, en décembre 2018, une participation minoritaire dans la société allemande cleantech Sunfire GmbH, qui développe sa propre technologie d'électrolyse à haute température, permettant de générer du précieux hydrogène à partir de vapeur d'eau et d'électricité. Si cette électricité est produite à partir de sources renouvelables, on parle alors d’hydrogène vert et ensuite d’acier vert. Cette collaboration en tant que partenaire technologique permet à Paul Wurth d’avoir accès à une équipe de spécialistes dans le domaine de l’hydrogène ainsi qu’à une technologie prometteuse au potentiel de développement élevé au sein de l’industrie sidérurgique.

Avant que les clients n’optent pour un changement technologique radical, des solutions intermédiaires pour réduire les émissions de CO2 sur les installations existantes devront être trouvées. Paul Wurth s’investit actuellement de manière intensive dans le développement d'un large éventail de solutions visant à réduire progressivement les émissions de CO2 dans la filière classique du haut fourneau, avec le but aussi de parvenir à un équilibre nécessaire entre objectifs environnementaux ambitieux et contraintes économiques. L'accent est mis avant tout sur l'utilisation efficace des gaz d’usine à des fins métallurgiques.

Industrie du Futur

L'industrie sidérurgique connaît également une transformation profonde du fait de la digitalisation qui rend l’industrie connectée plus intelligente, plus efficace et plus durable. C'est pour cette raison que Paul Wurth, en étroite collaboration avec le groupe SMS, tente d'exploiter pleinement le potentiel des innovations numériques et développe des solutions digitales basées sur le savoir-faire du groupe en matière d'installations et de procédés. Modèles d'opérateur de type Xpert, équipements intelligents, intelligence artificielle ou encore Machine Learning offrent autant de domaines d'application innovants et vont de pair avec des modèles économiques novateurs, basés sur la performance. Dans le cadre de ses projets de construction et d’infrastructures, Paul Wurth Geprolux se concentre également de plus en plus sur les outils numériques dans les activités de gestion de projet, de génie technique ou de modélisation de données de bâtiment (BIM).

Retour vers le haut | << Retour

Communiqués liés

Matt Moran PwC (002)
17/09/2019 Communiqué

Investment Performance, Guaranteed Products and Regulation a...

The second edition of a survey charting the top risks in the global insurance se...

PwC
Kleos nano-satellite artwork -source Kleos (002)
17/09/2019 Communiqué

Kleos Space réussit son entrée sur le marché sud-américa...

Kleos cible les investissements de 45 milliards d'euros à faire en Amérique la...

Kleos Space S.A.
Sept19 photo integration EY Small (002)
16/09/2019 Communiqué

EY Luxembourg recrute: 320 nouveaux collaborateurs au 16 sep...

Le cabinet EY Luxembourg annonce une intégration record, au 16 septembre, de 32...

EY
Tralux
16/09/2019 Communiqué

Regus a choisi le complexe « Altitude » pour étendre ses ...

CODIC Luxembourg et TRALUX Immobilier ont le plaisir d'annoncer la signature d...

TRALUX Construction
Brasserie Nationale 2
16/09/2019 Communiqué

Le groupe Brasserie Nationale S.A. signe un accord volontair...

L’association des Brasseurs Européens et ses membres, dont fait partie le gro...

Brasserie Nationale
RolandLudwig
16/09/2019 Partenariat

Advanzia Bank becomes Principal Member of Visa Network

Advanzia Bank today announced their new status as a Principal Member of Visa for...

Advanzia Bank S.A

Il n'y a aucun résultat pour votre recherche

Les cookies assurent le bon fonctionnement du site. En le consultant, vous acceptez l'utilisation des cookies. OK En savoir plus