Les entreprises luxembourgeoises lancées dans la course à l’intelligence artificielle - 22ème enquête de PwC auprès des chefs d'entreprise - Présentation des résultats luxembourgeois

fr en

À l’horizon 2019, les dirigeants luxembourgeois sont confiants quant aux perspectives de croissance du chiffre d’affaires de leur organisation à court et à moyen terme. Ils sont également largement optimistes quant aux perspectives de croissance économique locale. Malgré cela, beaucoup sont prudents face à la situation économique mondiale et sont même pessimistes vis-à-vis de l'Europe.

<< Retour
18/03/2019 | Communiqué
  • IMG-0001 (2)

Les dirigeants d’entreprise luxembourgeois restent attentifs aux défis d’un monde de plus en plus complexe. L'un de ces défis provient de l'intelligence artificielle comme technologie de prise d’appui sur les multiples données récoltées, où, malgré les progrès réalisés dans ces domaines, il existe toujours une lacune importante dans l’utilité réelle et perçue des informations mises à la disposition des décideurs. Un deuxième défi se pose lorsque les chefs de direction aux niveaux mondial et local confirment qu’ils sont confrontés à un besoin de compétences plus poussé, mais ont de plus en plus de mal à trouver ce talent. Cela a entraîné un déficit croissant de compétences.

En ligne avec l’enquête globale PwC

Au cours des 22 dernières années, PwC Global a mené une enquête auprès des dirigeants d’entreprise du monde entier pour recueillir leurs points de vue sur la croissance et comprendre les tendances qui transforment le monde des affaires et la société. Les principales conclusions de l’enquête, au niveau mondial, ont été dévoilées lors de la conférence de Davos en janvier dernier. Suite à cela, les résultats par pays et par industries seront publiés au cours du premier semestre afin de présenter un tableau très complet.

C’est la deuxième année que PwC Luxembourg inclut dans cette enquête un échantillon de chefs d’entreprise luxembourgeois et ces résultats spécifiques sont maintenant disponibles. L'objectif était de fournir au public et à la société dans son ensemble un aperçu de ce que nos chefs d'entreprise pensent des perspectives économiques actuelles au Luxembourg et de la façon dont ils planifient l'avenir.

Croissance : l'optimisme est plus local que global

À l’horizon 2019, les dirigeants luxembourgeois sont confiants quant aux perspectives de croissance du chiffre d’affaires de leur organisation à court et à moyen terme. Ils sont également largement optimistes quant aux perspectives de croissance économique locale. Malgré cela, beaucoup sont prudents face à la situation économique mondiale et sont même pessimistes vis-à-vis de l'Europe.

François Mousel, Partner, Clients and Markets Leader, PwC Luxembourg, ajoute « Ceci est un constat qui peut paraître de prime abord un peu perturbateur. Cela peut refléter la confiance des décideurs que notre pays arrivera à attirer suffisamment d’investissement étranger afin de générer cette croissance malgré un affaissement général, mais il appartient alors au Gouvernement de mettre en place des propositions de valeur, pas seulement fiscales ou réglementaires d’ailleurs, attractives pour y arriver. »

En ce qui concerne les marchés cibles internationaux, les destinations traditionnelles que sont l’Allemagne, la France, la Belgique et le Royaume-Uni perdent du terrain parmi les dirigeants luxembourgeois alors qu’aucune nouvelle destination ne semble émerger. Malgré cela, l’Allemagne et la France restent les premiers choix et les États-Unis complètent le top 3 des destinations cibles pour les dirigeants luxembourgeois recherchant des opportunités hors d’Europe. Notamment, la Chine a grimpé dans le classement et partage maintenant la 5ème position avec l'Italie. Les tentatives du gouvernement luxembourgeois pour attirer les acteurs chinois ont clairement porté leurs fruits.

Menaces et opportunités

La sur-règlementation, la disponibilité des compétences clés et la rapidité des changements technologiques sont les trois principales préoccupations des dirigeants. Parmi ceux qui s’inquiètent des conflits commerciaux, une majorité écrasante, tant au Luxembourg que dans le monde, considère le conflit commercial entre les Etats-Unis et la Chine comme particulièrement préoccupant compte tenu des conséquences potentielles au niveau mondial. Vient ensuite le conflit commercial entre l'Union européenne et les États-Unis.

Face à ces préoccupations, au niveau mondial, 45% des dirigeants adaptent leur stratégie d’approvisionnement, tandis qu’un quart se tourne vers de nouvelles destinations de croissance. Dans le même temps, contrairement à la tendance mondiale, 54% des dirigeants luxembourgeois envisagent de ne modifier aucunement leur modèle d’exploitation et leur stratégie de croissance.

Data et intelligence artificielle

Au temps de l’économie de la donnée, en ce qui concerne la prise de décisions, il existe toujours un fossé très important entre les informations que les dirigeants souhaitent recevoir et le degré de précision des données effectivement reçues. Les dirigeants luxembourgeois accordent une importance primordiale aux données sur les besoins des clients. Viennent ensuite les prévisions financières, les données sur la marque et la réputation, les risques commerciaux et les besoins des employés. Cependant, parmi tous les cas mentionnés, 29% seulement des répondants considèrent que les données dont ils disposent sont adéquates. Nous voulions comprendre ce qui était à la base de cette réalité alarmante. Nous avons donc demandé aux dirigeants luxembourgeois d’énumérer les principales raisons pour lesquelles les données ne sont pas adéquates. Plus de 40% des dirigeants luxembourgeois ont attribué le manque d'informations à un manque de compétences analytiques parmi leurs employés et au manque de fiabilité des données.

Plus de 80% des dirigeants luxembourgeois estiment que l'intelligence artificielle modifiera considérablement leur façon de travailler. 37% ont déjà mis en œuvre des projets d’intelligence artificielle et 36% projettent d’en introduire rapidement, ce qui correspond aux principales tendances internationales. 73% des dirigeants luxembourgeois pensent également que les gouvernements jouent un rôle critique dans l’adoption plus généralisée et le développement de ces technologies.

Laurent Probst, Partner, Digital Transformation and Public Sector, PwC Luxembourg, précise que « Nous voyons l’ensemble des dirigeants luxembourgeois publics et privés se préparer à intégrer la vague de nouvelles technologies et du nouveau cadre d’affaires lié à l’intelligence artificielle. Le Luxembourg dispose déjà d’un certain nombre d’actifs et de projets d’envergure européenne qui laisse présager un positionnement du pays dans le peloton de tête européen. Le succès sera cependant lié au développement et à la mise à disposition de compétences pour tous les secteurs. »

Le déficit de talents augmente les coûts liés au personnel, affecte la capacité d'innovation et influence l'expérience client

Les dirigeants, aux niveaux mondial et local, ont confirmé qu’ils étaient confrontés à un besoin de compétences supérieures. Nous leur avons demandé quel impact cela pouvait avoir sur les perspectives de croissance de leur organisation.

Une majorité de dirigeants luxembourgeois ont déclaré que le déficit de talents augmentait les coûts liés au personnel, affectant la capacité d'innovation et l'impact sur l'expérience client. La disponibilité des compétences clés constituant une menace pour la croissance, de nombreuses entreprises doivent réfléchir à la manière d’attirer, de former et de conserver leur main-d’œuvre. En priorité, les dirigeants luxembourgeois considèrent l’investissement dans des compétences comme solution.

A propos de cette enquête

Au Luxembourg, l’enquête a été conduite pour la première fois en 2017 auprès d’un échantillon de 49 dirigeants. Cette année, l’enquête a été menée auprès d’un échantillon de 59 dirigeants de divers secteurs, tels que la gestion d’actifs, l’automobile, la banque, la santé et les industries pharmaceutiques, les TIC, l’assurance, le secteur manufacturier, le transport et la logistique, ainsi que le commerce de gros et de détail. Les réponses ont été collectées de septembre à début novembre 2018. Les principales conclusions sont disponibles sur notre site web.

Retour vers le haut | << Retour

Communiqués liés

Crystal Park
04/06/2019 Communiqué

Data and Artificial Intelligence: Where does Luxembourg stan...

PwC Luxembourg recently released the survey, “Use of Data Analytics and Artifi...

PwC
Crystal Park
25/04/2019 Communiqué

PwC ManCo Index increases by 4.5% from 2018, mainly fuelled ...

4.5% growth and biggest level ever reached

PwC
CLT PwC Luxembourg
03/04/2019 Communiqué

John Parkhouse builds a new Leadership Team for PwC Luxembou...

It is with great pleasure that PwC Luxembourg announces the new Country Leadersh...

PwC
IMG 8832
26/03/2019 Évènements

The 18th edition of “Banking Day” puts spotlight on the ...

Organised by PwC Luxembourg on 22 March 2019, this year’s Banking Day was abou...

PwC
IMG-0001 (2)
18/03/2019 Communiqué

Les entreprises luxembourgeoises lancées dans la course à ...

À l’horizon 2019, les dirigeants luxembourgeois sont confiants quant aux pers...

PwC
JE19 (337)
06/03/2019 Évènements

13ème Journée de l’Economie

Protectionnisme, nationalisme et tensions commerciales mondiales sous les projec...

PwC

Il n'y a aucun résultat pour votre recherche

Les cookies assurent le bon fonctionnement du site. En le consultant, vous acceptez l'utilisation des cookies. OK En savoir plus