Croissance économique au Luxembourg - La confiance : étendard des dirigeants du Grand-Duché

fr en

Pour la première fois, PwC Luxembourg est allé à la rencontre de dirigeants du territoire afin de les interroger sur les tendances qui remodèlent aujourd’hui leur entreprise et la société d’une manière générale. Malgré un sentiment d’incertitude mondial, les chefs d’entreprise affichent une confiance élevée en la croissance de leur entreprise et du pays.

<< Retour
04/04/2017 | Publication
  • CEO Survey Cover

L’étude publiée aujourd’hui par PwC Luxembourg révèle ainsi que 51% des chefs d’entreprise (contre 38% au niveau mondial) affichent une confiance accrue dans leur perspective de croissance au cours des 12 prochains mois alors que 26% ont, en 2017, la certitude d’une reprise économique dans le monde (ils sont 29% à le penser au niveau global). Les résultats montrent également que si les chefs d'entreprise sont optimistes dans leurs perspectives d’avenir, leurs inquiétudes concernant l’excès de réglementation (95%), l'incertitude géopolitique (91%) et les cyber-menaces (76%) demeurent cependant très élevées. « Les chefs d’entreprise au Luxembourg assurent une confiance poussée concernant les perspectives économiques du territoire tout en ayant en tête que la prudence reste de mise au niveau mondial » indique John Parkhouse, CEO de PwC Luxembourg. « Ces dirigeants interrogés nous ont renseignés sur leurs préoccupations majeures que l’on peut résumer ainsi : redéfinir les clés du succès de l’entreprise au 21e siècle, s’emparer de la technologie, assurer la satisfaction des attentes clients impliquant la mise en œuvre de changements radicaux ».

Croissance organique : la confiance de mise

Selon l’enquête de PwC Luxembourg, 51% des CEO au Luxembourg sont très confiants quant aux perspectives de croissance de leur entreprise au cours des douze prochains mois : un contraste si l’on regarde le chiffre global, puisque seulement 38% des dirigeants au niveau mondial indiquent être optimistes quant aux perspectives à court terme de croissance de leurs entreprises.

Cet enseignement semble indiquer en filigrane que les dirigeants luxembourgeois d’une part reçoivent avec un certain enthousiasme la mise en place d’initiatives partagées par le secteur public et le secteur privé pour créer un renouveau économique national, et d’autre part que leurs entreprises restent compétitives et rentables, au service de leurs clients dans un environnement relativement incertain.

Une croissance qui prend sa source en Grande Région

Les CEO du Luxembourg sont largement optimistes quant aux perspectives de croissances locales.

En effet, selon l'étude de PwC Luxembourg, 53% des dirigeants interrogés estiment que la croissance économique au Grand-Duché s'améliorera cette année alors que 26% (contre 29% au niveau mondial) pensent que la croissance économique globale progressera en 2017. Les chefs d’entreprise luxembourgeois affichent par ailleurs un optimisme plus faible concernant leurs attentes en Europe, un niveau de confiance certainement influencé par les conséquences du Brexit et certaines incertitudes quant aux échéances électorales à venir au sein des plus grands États membres de l'Union européenne.

Cependant, et malgré toutes les perspectives incertaines d’expansion mondiale, les dirigeants luxembourgeois interrogés regardent vers l’international, et plus précisément la Grande Région, pour développer leurs activités. Selon eux, les cinq pays identifiés principalement sont (1) la France, (2) l'Allemagne, (3) la Belgique, (4) le Royaume-Uni et (5) l'Italie.

« Concernant le Brexit, son impact sur le monde des affaires est bien entendu présent dans la tête des dirigeants au Luxembourg. Alors que les acteurs des secteurs non financiers n’entrevoient pas d’impacts post-Brexit majeurs, le secteur financier y voit quant à lui dans les cinq prochaines années une réelle opportunité » commente José-Benjamin Longrée, Market Leader chez PwC Luxembourg.     « En fait, l'impact direct que le Brexit aura sur les sociétés luxembourgeoises dépendra de leurs liens avec le Royaume-Uni. Seuls 37% des répondants du secteur non financier sont présents outre-manche, alors que 63% des répondants du secteur financier le sont. De toute évidence, l’impact du Brexit sur l'économie luxembourgeoise se fera sentir en premier lieu sur le secteur financier».

Des indicateurs de succès redéfinis

Dans un environnement en constante évolution, les entreprises doivent s’adapter afin de répondre aux nombreuses attentes de leurs parties prenantes. Alors qu’il était établi que les bénéfices financiers d’une entreprise constituaient sa principale vitrine, 89% des dirigeants interrogés dans l’étude de PwC Luxembourg indiquent à présent qu’elle se définit au-delà de la performance financière.

Les CEO luxembourgeois estiment en effet qu'il est impératif (1) de privilégier la rentabilité à long terme plutôt que la rentabilité à court terme, (2) de mettre la responsabilité d'entreprise au cœur de leurs modèles économiques, et (3) d’établir des indicateurs de performance financiers et non financiers dans leurs entreprises. « En effet, plus d'un tiers des entreprises luxembourgeoises incluent actuellement dans leurs rapports des indicateurs non financiers et/ou place la responsabilité d'entreprise au cœur de leurs opérations. » José-Benjamin Longrée poursuit la réflexion en indiquant que « la confiance se positionne comme la pierre angulaire du succès d’une organisation. Quand elle est portée à un haut niveau d’exigence, elle conduit la performance de l’entreprise en permettant d’attirer de nouveaux clients tout en conservant ceux existants. La confiance engage également davantage les employés et incite les investisseurs à accorder leurs financements. »

Les attentes clients transformées par la technologie

Selon les dirigeants luxembourgeois interrogés, le progrès technologique aura de loin le plus grand impact sur les attentes des parties prenantes. Au Grand-Duché, les entreprises du secteur financier investissent activement dans le domaine des FinTech et s'apprêtent à embrasser pleinement la digitalisation de leurs modèles économiques. « Il est évident à présent que l'essor des FinTech est une source d'opportunité pour les CEO luxembourgeois interrogés, notamment dans l'expansion de la gamme de produits et services et dans la réduction des coûts » commente Laurent Probst, Economic Development & Innovation Leader chez PwC Luxembourg.

Ainsi, les dirigeants d'entreprise ont pleine conscience à présent de l'impact que la technologie a sur les besoins clients en investissant davantage dans la technologie, dans un objectif non seulement de réductions des coûts, mais aussi d’amélioration de leurs relations clients.

En effet, selon l'étude menée par PwC Luxembourg, 68% des CEO (contre 65% au niveau mondial) estiment que les nouveaux systèmes de gestion de la relation client généreront les meilleurs retours sur investissements et, d’une manière générale, faciliteront l’engagement avec leurs parties prenantes. En second lieu, les dirigeants interrogés mettent en avant les plateformes collaboratives sur Internet comme technologie la plus impactante pour assurer l'engagement de leurs parties prenantes. Faits surprenants, les CEO luxembourgeois sont moins enclins à utiliser les réseaux sociaux (38%) que leurs homologues au niveau mondial (50%). Par ailleurs ils investissent moins dans la R&D comparés aux dirigeants interrogés mondialement.

Enseignement intéressant de l’étude, beaucoup de CEO au Luxembourg craignent de voir des emplois sacrifiés par la mise en œuvre technologique, alors qu’elle est génératrice de nouveaux emplois.

« Les dirigeants luxembourgeois assurent avoir davantage besoin de talents spécifiques dans leurs entreprises. Il est à noter que plus de 50% des CEO interrogés dans l’étude envisagent une augmentation de leurs effectifs dans les douze prochains mois. Cependant, ils se retrouvent face à une difficulté grandissante de recruter les bons profils. En effet, 24% de ces dirigeants d’entreprises déclarent à présent ne pas trouver les compétences requises ici au Luxembourg alors que 65% trouvent encore un réservoir de compétences adéquates sur le territoire » ajoute Laurent Probst.

Le Luxembourg se prépare activement au changement

La plupart des CEO luxembourgeois se sentent confiants quant à leur organisation structurelle et à leur modèle opérationnel. Selon l'étude de PwC, 55% des CEO au Luxembourg indiquent que leur organisation et leur modèle d'exploitation actuels sont adaptés pour répondre aux attentes de leurs parties prenantes et aux défis économiques à venir.

Au même moment, 42% répondent qu'ils prévoient à l’avenir d’apporter des changements nécessaires à leur organisation ; en 2017, les dirigeants interrogés envisagent en premier lieu d’appliquer des réductions de coûts. Parmi les autres actions de restructuration envisagées figurent également la négociation de nouvelles alliances stratégiques ou de joint-venture et l'externalisation de leur modèle ou de leur fonction commerciale.

Enfin, selon l'étude, les CEO prévoient de mettre en œuvre les changements qui permettront de s'adapter aux besoins évolutifs de leurs parties prenantes. Leurs priorités majeures concerneront à cet effet la gestion de leur marque, le marketing et la communication.

« Au cours des 30 dernières années, le Luxembourg a connu une croissance économique extrêmement dynamique et fondée sur des activités traditionnelles tant dans le secteur financier que non financier. Il est évident à présent que le modèle économique est en fin de vie et que les partenariats entre le secteur privé et public créent des projets afin de renouveler cette croissance durable. A cet égard, plusieurs initiatives - les clusters, le LHoFT ou les axes portés par la troisième révolution industrielle - permettent au secteur financier et non financier, ensemble, de jeter les bases d’une Société qui se réinvente » conclut Laurent Probst.

L’étude « Inside the mind of CEO : A Luxembourg perspective » est disponible sur le site de PwC Luxembourg.

Retour vers le haut | << Retour

Communiqués liés

Bénédicte Burioni PwC Luxembourg
20/04/2017 Communiqué

PwC - Politique salariale : vers des solutions RH digitales ...

Comment mettre en place le meilleur plan salarial pour une organisation ?

PwC
Recruitment Days PwC Luxembourg
13/04/2017 Carrières

62 étudiants en immersion chez PwC Luxembourg

Organisés par PwC Luxembourg depuis près d’une décennie, les « Recruitmen...

PwC
Gregory Weber PwC Luxembourg
10/04/2017 Communiqué

PwC - Face à la menace, la collaboration avec les FinTech d...

Plus de 4 entreprises de services financiers sur 5 dans le monde (82%) prévoien...

PwC
CEO Survey Cover
04/04/2017 Publication

Croissance économique au Luxembourg - La confiance : étend...

Pour la première fois, PwC Luxembourg est allé à la rencontre de dirigeants d...

PwC
Cover ManCo
21/03/2017 Publication

PwC: Les Sociétés de gestion au beau fixe

300 sociétés de gestion au Luxembourg. Une croissance de 7%. 2,949 milliards d...

PwC
Laurent Probst PwC Luxembourg
09/03/2017 Publication

PwC’s Accelerator publie les résultats de son premier Atl...

Coup d’accélérateur sur le financement en fonds propres des start-up et des ...

PwC

Il n'y a aucun résultat pour votre recherche

Les cookies assurent le bon fonctionnement du site. En le consultant, vous acceptez l'utilisation des cookies. OK En savoir plus