Secteur bancaire luxembourgeois : la culture du métissage

fr en

Le secteur bancaire tient le rôle principal au sein de l’univers financier du Luxembourg tant tous les autres acteurs de la Place ont besoin de lui pour fonctionner et pour gérer leurs flux financiers. Si les banques nationales génèrent de la valeur à tous les niveaux, les filiales et les succursales de groupes bancaires étrangers ont une fonction fondamentale au sein de la place financière grâce à leurs activités.

<< Retour
19/09/2016 | Communiqué
  • Cover Banking-FR

Au cours des dernières décennies, ces groupes ont développé et adapté leurs modèles en fonction des exigences réglementaires, de marché et de leur pays d’origine. L’étude « Banking in Luxembourg - Trends & Figures 2016 » de PwC Luxembourg offre une cartographie internationale du secteur bancaire luxembourgeois et établit un comparatif entre les évolutions par segment et le marché dans son ensemble. Au total, six pays[1] sont passés à la loupe.

Panorama : Moins de banques, un résultat net en baisse mais des marges plus importantes

Avec 143 entités autorisées à la clôture de l’exercice 2015, le nombre de banques est en légère baisse (144 en 2014). Sur les 143 entités autorisées, 139 disposent d’une licence de banque universelle et 4 d’entre elles d’une licence de banque d'émission de lettres de gage.

L’étude de PwC Luxembourg souligne également que le total du bilan s’élève à 743,2 milliards d’euros, soit une augmentation de 6 milliards d’euros (+0,8 %). Cette progression s’explique par une croissance de 11,5 % des créances sur les clients en raison de l’expansion de l’octroi de crédits à la clientèle privée (+10,6 %) et aux entreprises (+15,8 %). Ces créances sur les clients représentent ainsi une source de revenus toujours plus importante pour les banques de la place financière. 

Selon cette publication, le résultat net s’élève quant à lui à 3 986 millions d’euros, soit une baisse de 267 millions d’euros (-6,3 %) qui est principalement liée à trois facteurs :

  • Une hausse de 4,9 % du produit bancaire à laquelle ont contribué l’ensemble de ses composantes (revenus d’intérêts, de commissions et revenus nets divers) ;
  • Une augmentation importante des frais généraux (8,5 %) liée aux investissements informatiques et à la hausse des frais engendrés par la transposition et le maintien des exigences réglementaires ;
  • La constitution nette de provisions (665 millions d’euros) a doublé par rapport à l’exercice précédent.

Quant à la marge sur intérêts, elle s’établit à 4 276 millions d’euros, soit une progression de 5,2 % attribuable à la fois au nombre limité de banques ainsi qu’à une légère croissance des actifs.

D’un point de vue géographique, les banques allemandes sont le plus largement représentées avec 27 établissements sur la place financière luxembourgeoise, suivies des banques françaises au nombre de 15 et des banques suisses, qui sont au total 12.

Enfin, le nombre de collaborateurs est un léger recul avec 21 postes en moins, portant le nombre d’employés à 25 942 personnes.

Un secteur diversifié et tourné vers l’international

Alors que sur leur marché national, les banques luxembourgeoises utilisent un modèle d'entreprise diversifié, comprenant des activités de banque privée, de détail et de services aux entreprises et exerçant des activités dans le secteur de services aux fonds (administration d’actifs), les banques des autres segments privilégient quant à elles majoritairement un ou deux secteurs d'activité.

Les banques suisses mettent également fortement l’accent sur les prestations de services aux fonds, mais exercent néanmoins traditionnellement des activités de banque privée importantes. Rappelons que le passeport européen pour les distributions transfrontalières de services financiers au sein de l’Union européenne constitue un avantage déterminant pour l’ensemble des banques originaires de pays ne faisant pas partie de l’UE implantées au Luxembourg.

Les banques allemandes et françaises, caractérisées par leur structure de banque universelle dans leurs pays d’origine, exercent leurs activités au Luxembourg selon un modèle d’entreprise très diversifié comprenant, outre les activités de banque privée et d'administration d'actifs, celles d’opérations de crédit et de lettres de gage.

Les banques chinoises se profilent quant à elles sur un segment d’activités commerciales.  

« Les établissements chinois enregistrent dans leur ensemble la croissance la plus élevée et comptent désormais dix entrées au Grand-Duché, remarque Jörg Ackermann, associé chez PwC Luxembourg. Elles fournissent principalement des services de crédit aux entreprises, c’est-à-dire des crédits commerciaux et financement de projets. Ces banques jouent le rôle de centres d'activités européens pour leurs maisons mères respectives. »

La gestion et l’administration d’actifs de fonds d’investissement, c’est-à-dire l’activité de banque dépositaire et la prestation de services d’administration de fonds et d’agent de transfert, constitue l’essentiel du modèle d’entreprise du segment américain/britannique.

« Cette diversité est un atout concurrentiel déterminant pour la place financière et peut permettre le succès continu des modèles d’entreprise des différents établissements grâce à des échanges fructueux entre tous les acteurs, » souligne Olivier Carré, associé et Banking Leader chez PwC Luxembourg.

La publication « Banking in Luxembourg - Trends & Figures 2016 » est disponible sur le site de PwC Luxembourg.

[1] Les banques luxembourgeoises, allemandes, chinoises, françaises et américaines/ britanniques

Retour vers le haut | << Retour

Communiqués liés

Cover IBS 2017
30/05/2017 Publication

PwC: Les taux d'intérêts bas inquiètent les assureurs lux...

Le faible niveau des taux d'intérêt et de rendement des placements, les produi...

PwC
Kerstin Thinnes PwC Luxembourg
27/04/2017 Communiqué

Tax Information Reporting : PwC Luxembourg lance son PSF

La lutte contre l'évasion fiscale dans le monde s’est accélérée et a condu...

PwC
Bénédicte Burioni PwC Luxembourg
20/04/2017 Communiqué

PwC - Politique salariale : vers des solutions RH digitales ...

Comment mettre en place le meilleur plan salarial pour une organisation ?

PwC
Recruitment Days PwC Luxembourg
13/04/2017 Carrières

62 étudiants en immersion chez PwC Luxembourg

Organisés par PwC Luxembourg depuis près d’une décennie, les « Recruitmen...

PwC
Gregory Weber PwC Luxembourg
10/04/2017 Communiqué

PwC - Face à la menace, la collaboration avec les FinTech d...

Plus de 4 entreprises de services financiers sur 5 dans le monde (82%) prévoien...

PwC
CEO Survey Cover
04/04/2017 Publication

Croissance économique au Luxembourg - La confiance : étend...

Pour la première fois, PwC Luxembourg est allé à la rencontre de dirigeants d...

PwC

Il n'y a aucun résultat pour votre recherche

Les cookies assurent le bon fonctionnement du site. En le consultant, vous acceptez l'utilisation des cookies. OK En savoir plus