A 250 ans, la Brasserie Nationale se développe en Colombie

fr

La Brasserie Nationale est leader au Luxembourg sur le marché de la bière. Pour assurer sa croissance, l’entreprise familiale mise sur l’international. Elle est notamment active sur le marché colombien, un marché 100 fois plus important que le marché luxembourgeois, aidée en cela par les accords de libre-échange signés entre l’UE et la Colombie qui facilitent grandement le commerce avec ce pays

<< Retour
27/04/2016 | Communiqué
  • Brasserie Nationale 2

L’accord de libre-échange entre l’UE, la Colombie et le Pérou est entré en vigueur en 2013. L’ambition est de donner aux entreprises européennes un accès étendu aux marchés colombien et péruvien, grâce à la suppression de nombreuses barrières non tarifaires, l’élimination des droits de douane sur tous les produits industriels, un accès accru aux marchés des produits agricoles, une amélioration de l’accès aux marchés publics, aux services publics et une amélioration de l’environnement général pour les investisseurs. L’accord vise essentiellement à renforcer et à promouvoir les relations économiques bilatérales.

La Brasserie Nationale, leader au Luxembourg

La Brasserie Nationale qui brasse et commercialise les bières Bofferding et Battin fait partie de ces entreprises luxembourgeoises qui ont fait le choix de miser sur l’international. Si, en 2015,  le brasseur est resté leader sur le marché grand-ducal avec des ventes équivalentes à 158.000 hectolitres écoulés, il doit composer avec un marché national mature.  Toujours en 2015, son chiffre d’affaires a légèrement reculé à 10,7 millions d’euros contre 10,8 millions en 2014.

L’avenir est à l’export

Pour assurer sa croissance, cette affaire familiale dont les racines remontent à 1764, s’attache, depuis une dizaine d’années, à diversifier sa gamme de produits, avec des bières spéciales notamment. Mais la Brasserie a surtout misé sur l’export. Elle a prioritairement mis l’accent sur les marchés voisins, à savoir la France et la Belgique, en y développant ses réseaux de distribution à proximité des frontières. Une extension qui fait aujourd’hui tâche d’huile puisque la Bofferding est commercialisée jusqu’à Bruxelles et Nancy. «Je préfère prendre 10% d’un marché où s’écoulent 5,5 millions d’hectolitres comme en France ou 4 millions en Belgique que de rester seulement au Luxembourg où nous détenons 60% de parts de marché (avec Bofferding et les autres marques de bières commercialisées par le brasseur)», a précisé Frédéric de Radiguès, directeur général de la Brasserie nationale, lors de la présentation des résultats 2015, en février dernier. Saisissant des opportunités d’affaires, la Brasserie Nationale  est également active sur des marchés plus lointains comme la Chine, les Etats-Unis et la Colombie. Globalement, les exportations de l’entreprise s’élèvent aujourd’hui à 34.000 hectolitres.

Les facteurs sont réunis pour doper les ventes

«Notre présence sur le marché Colombien est encore symbolique. Cela représente environ 20.000 litres de bière vendus par an. Mais la Colombie est un marché d'avenir alors que le marché européen stagne. Ce marché qui compte 48 millions d’habitants, soit 100 fois plus que le Luxembourg, est dominé par une seul marque, une bière nationale. Les consommateurs sont donc désireux d’en découvrir d’autres, notamment la Bofferding », précise le directeur général. L’objectif de la Brasserie Nationale, aujourd’hui, est d’y développer significativement ses ventes dans les prochains mois. Tous les facteurs sont réunis pour y parvenir. «Tout est facile et très flexible grâce aux accords de libre-échange. Je peux faire face à toutes les exigences par moi-même, sans avoir à faire appel aux services d’experts ou à négocier avec des intermédiaires à chaque fois que nous envoyons un conteneur  en Colombie. Nous exportons nos bières et notre partenaire, en Colombie, se charge ensuite de la distribution. Nous gagnons du temps et de l'argent ce qui nous permet de commercialiser nos bières à des prix compétitifs pour les clients locaux », explique Fabien Stanczyk, directeur Logistique et Export de la Brasserie Nationale qui, compte tenu de sa croissance à l’international, prévoit d’embaucher deux nouveaux collaborateurs. Le brasseur emploie actuellement 267 personnes.

Ces ventes participent à renforcer les relations commerciales entre le Luxembourg et la Colombie. La Chambre de Commerce du Grand-Duché indique que les exportations du Luxembourg de biens à destination de la Colombie, affichaient une valeur de près de 4 millions d’euros en 2012. En 2015, elles ont approché les 6,2 millions d’euros.

Retour vers le haut | << Retour

Communiqués liés

Brasserie Nationale 2
27/04/2016 Communiqué

A 250 ans, la Brasserie Nationale se développe en Colombie

La Brasserie Nationale est leader au Luxembourg sur le marché de la bi...

Brasserie Nationale

Il n'y a aucun résultat pour votre recherche

Les cookies assurent le bon fonctionnement du site. En le consultant, vous acceptez l'utilisation des cookies. OK En savoir plus