CRP Henri Tudor: en confiance, vers un nouvel horizon

fr

Le mardi 9 avril, le Centre de Recherche Public Henri Tudor a présenté son rapport annuel 2012, placé sous le leitmotiv « En confiance, vers un nouvel horizon ».

<< Retour
09/04/2013 | Secteurs
  • CRP - 3888

Un projet de regroupement avec de belles perspectives

Parmi les faits marquants de l’année, il y a bien sûr l’annonce en avril 2012 du projet de regroupement du CRP Henri Tudor avec le CRP-Gabriel Lippmann, un regroupement ouvrant la voie à de nouvelles perspectives de développement, ce aussi bien au niveau national, avec plus de clarté dans l’offre aux entreprises et organisations, qu’au niveau international, pour attirer au Luxembourg investisseurs étrangers et chercheurs de renommée. La focalisation accrue et l’investissement ciblé sur quelques thématiques-clés ouvriront de belles opportunités de diversification et de nouvelles niches pour le Luxembourg.

Depuis avril 2012, le projet avance bien de sorte que la mise en opération du nouveau CRP a été avancée d’une année, de janvier 2016 à janvier 2015, par rapport à ce qui avait été fixé au début du projet. Courant du premier semestre 2013 se clôturera la phase de positionnement stratégique à laquelle les deux CRP ont souhaité associer leurs parties prenantes, externes et internes, et à l’issue de laquelle ils auront la vision stratégique du nouveau CRP pour les 10 ans à venir. Un benchmark international sur les domaines scientifiques et technologiques des deux CRP a également été réalisé.

Un investissement payant au niveau européen

En 2012, une belle progression a pu être réalisée au niveau de la recherche compétitive européenne. Les investissements en compétences réalisés ces dernières années pour être plus présent dans les différents programmes de recherche européens s’avèrent être payants. De nombreuses propositions de projets ont été soumises et acceptées dans les différents programmes européens, dont trois dans le cadre du 7ème Programme-cadre européen. Dans le contexte du lancement prochain d’Horizon 2020, le CRP Henri Tudor s’est également investi aux côtés d’EARTO (European Association of RTO, www.earto.org) pour élaborer une position commune sur la répartition des financements publics pour la recherche fondamentale à finalité académique et la recherche orientée à finalité d’application industrielle. Pour rappel, le CRP Henri Tudor est membre d’EARTO depuis 2007.

Vers de nouveaux instruments financiers ?

En matière de recherche compétitive nationale, après le résultat très insatisfaisant de 2011, l’appel à projets CORE de 2012 a été un succès puisque sept propositions de projets ont été acceptées. Le Centre continue cependant à insister auprès des décideurs politiques et économiques sur l’importance de mettre en place de nouveaux instruments financiers compétitifs nationaux pour supporter une autre forme d’excellence que la seule excellence scientifique mise en exergue par le Fonds National de la Recherche (FNR) et répondant plutôt à la réalité académique des universités. Des instruments comme un Fonds de l’Innovation visant l’excellence d’innovation et de transfert existent dans la plupart des autres pays européens, notamment en Allemagne et en Finlande.

Une approche marché qui se confirme

Ces bons résultats, ainsi que ceux réalisés en recherche contractuelle, qui se maintient à un niveau honorable malgré la crise économique, confortent le CRP Henri Tudor dans l’approche marché pour laquelle il avait opté en 2010 avec la mise en place de neuf programmes d’innovation : MANUFACTURING INDUSTRY, CONSTRUCTION, ECOTECHNOLOGY, TRANSPORT & LOGISTICS, MOBILITY, HEALTH, PUBLIC SERVICES, INNOFINANCE, HUMAN CAPITAL. L’objectif de ces programmes est de répondre de manière sectorielle aux principaux enjeux d’innovation auxquels sont confrontées aujourd’hui les entreprises et les organisations. Ainsi, ce sont près de 350 contrats qui ont été signés en 2012, pour un total avoisinant les 22 millions d’euros. L’industrie manufacturière reste le principal client du CRP Henri Tudor avec 25% des contrats signés, suivie de peu du secteur public. Une proportion de plus en plus importante des contrats (près de 40%) est signée avec des entreprises ou organisations situées à l’étranger, signe d’une internationalisation croissante des activités du CRP Henri Tudor. La Grande Région reste toutefois son principal vivier.

Un effort de valorisation renforcé

L’autre progression importante de 2012 concerne la valorisation économique des résultats de projets. Le CRP Henri Tudor peut ainsi se prévaloir pour 2012 de la sortie d’une spin-off - l’incubateur d’entreprises high-tech du Technoport -, de la préparation de la sortie prochaine d’une autre spin-off dans le domaine de l’évaluation des compétences assistée par ordinateur, de cinq projets de maturation et de trois études de faisabilité, du dépôt d’un brevet dans le domaine des technologies des matériaux avancés et de plusieurs autres à l’étude. Plus de soixante-dix licences payantes ont été accordées. L’effort est maintenu, voire renforcé, pour les années à venir.

Une année riche en activités scientifiques

Enfin, tout comme les années précédentes, 2012 a également été très riche en activités scientifiques et académiques, signe qu’un centre de recherche comme le CRP Henri Tudor orienté avant tout recherche appliquée et marchés peut aussi avoir une reconnaissance scientifique. Les chercheurs du Centre ont publié 246 articles scientifiques avec comité de relecture dans des revues internationales et des actes de conférences dont près de 70% référencés par Thomson Reuters ou Scopus. Ils ont assuré, en collaboration avec des universités étrangères et/ou l’Université du Luxembourg, l’encadrement de 49 doctorants. 17 doctorants ont soumis avec succès leur thèse. De nombreux chercheurs du Centre ont participé à des activités d’évaluation, en tant qu’évaluateurs pour des programmes de recherché nationaux ou européens, membres de jurys de thèse dans des universités européennes ou encore relecteurs d’articles dans des journaux scientifiques. Enfin, le Centre a activement participé à l’enseignement dans des universités européennes avec plus de 600 heures de cours données dans différents Masters.


C’est donc en toute confiance que le CRP Henri Tudor aborde la prochaine étape de son développement

Retour vers le haut | << Retour

Communiqués liés

eno img PV-Panelux028-BD
15/01/2021 RSE/Environnement

Installation photovoltaïque chez Panelux S.A.

Un engagement durable et socialement responsable

Panelux S.A.
partenariat COSL BGL BNP Paribas

BGL BNP Paribas renouvelle son soutien au Comité Olympique...

BGL BNP Paribas a souhaité apporter son soutien au COSL pour l'année 2021, qui...

BGL BNP Paribas
Scorechain
14/01/2021 Communiqué

Scorechain’s customer OSL becomes World’s FIRST SFC-Lice...

Last Month, an exciting news from one of Scorechain’s customers, OSL, spread t...

Scorechain
GAL AnnonceVictorMag200 264(002)

Galarm by Genista, la nouvelle marque sur le marché des sys...

Implantée sur le marché de la sécurité professionnelle et privée depuis de ...

Genista
BGL

BGL BNP Paribas lance une nouvelle activité pour accompagne...

Avec BGL BNP Paribas Development, BGL BNP Paribas lance une nouvelle activi...

BGL BNP Paribas
Carne Group - Pascal Dufour
13/01/2021 Communiqué

Carne obtient un investissement de croissance de 100 M€ au...

Carne poursuit sa croissance pour répondre aux besoins futurs de ses clients et...

Carne Group

Il n'y a aucun résultat pour votre recherche

Les cookies assurent le bon fonctionnement du site. En le consultant, vous acceptez l'utilisation des cookies. OK En savoir plus